Roman

La Lumière était si parfaite de Carène Ponte

couv881947La Lumière était si parfaite

Autrice : Carène Ponte

281 p.

Fleuve éditions, 2021


résumé Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point?? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.

çacommencepar 6h15. Le réveil sonne. Invariablement, du lundi au samedi, et ça, depuis plus de quinze ans. Quant au dimanche, s’il est synonyme pour une grande majorité de personnes de repos et de grasse matinée, il n’en est rien pour moi, la faute à ce foutu conditionnement corporel qui me force à ouvrir les yeux alors qu’ils pourraient rester fermés.

 

cequejenaipensé Les journées de Megg se ressemblent toutes. Réveil tôt, préparer le petit déjeuner de toute sa famille, faire le taxi jusqu’aux écoles des uns et des autres, revenir à la maison, ménage, course, cuisine…. Bref, elle est mère au foyer et court après le temps. Tout le temps. Elle aime son mari et ses enfants mais le quotidien est en train de lui peser. D’autant plus que sa relation avec sa fille ado est compliquée, qu’avec son mari il y a des turbulences et que sa mère vient tout juste de mourir. Cela fait beaucoup à gérer. Alors quand son mari lui fait des remarques injustifiées (genre « elle a le temps, elle, elle ne travaille pas ») et qu’en plus elle découvre que sa mère lui avait caché une aventure extraconjugale…. Megg craque. Elle décide de partir sur un coup de tête sur les traces de cet amant mystère en compagnie de sa meilleure amie, Romy et de sa fille, Lalie. Et direction dans un road trip entre filles jusqu’en Bulgarie! L’occasion de se réconcilier avec sa fille, de découvrir encore plus la personnalité pétillante et unique de Romy, et surtout de se retrouver elle-même., de faire le point sur ce qu’elle veut être, car sa vie actuelle n’est plus ce qui lui convient.

Je peux sans mal imaginer comment ces photos ont été prises. Un couple d’amoureux qui demande à un passant de bien vouloir immortaliser l’instant pour eux. Le passant, qui accepte avec joie –comment résister à cet amour qui émane de ce couple –, prend l’appareil photo qui lui est tendu, recule peut-être de quelques pas pour obtenir un cadrage idéal et une lumière parfaite, puis leur demande de sourire et enfin appuie sur le déclencheur. Sans se douter une seule seconde que ces clichés seront regardés pour la première fois des années plus tard par la fille de la femme amoureuse. Et qu’ils occasionneront une telle révélation.

Carène Ponte nous livre ici « une véritable ode aux femmes  » comme le dit si justement Coralie (cocobouquine). Un trio de personnages féminins aux caractères bien différents, mais chacune va avoir un rôle important, chacune va aider l’autre à sa façon. Megg est à un tournant de sa vie et ce voyage va lui permettre de voir clair, de comprendre qui elle veut être désormais. Le parcours est loin d’être facile, il y aura encore pleins d’incertitudes, de mauvais chemins à emprunter, mais on espère pour elle un épanouissement dans sa vie de femme.

Stéphane, lui, est déjà prêt, habillé en costume parfaitement coupé, comme chaque jour de la semaine. Il en possède une dizaine qu’il a tous achetés dans le même magasin. « A quoi bon aller ailleurs, quand on a trouvé ce qui convient », me répond- il chaque fois que je le taquine à ce sujet. Ces derniers temps, j’ai le sentiment que cette réplique est valable pour moi, comme si j’étais moi aussi une chemise sur mesure.

En ce qui concerne le personnage de son mari et surtout sur les petites phrases qu’il lui dit, on sent qu’il ne pense pas forcément à mal, qu’il est plutôt dans un mécanisme d’habitude ancrée. Il est convaincu que sa femme est heureuse. Il l’aime, mais lui aussi très pris par son travail, il n’a pas vu les signaux de détresse. Il y a eu un manque manifeste de communication entre eux, un manque qui a fini par donner une situation explosive, au point où on peut se demander s’ils arriveront à s’en sortir.

Ce roman est une rencontre de chemins : celui de la vérité qui croise celui de la remise en question. Et malgré ces thèmes plutôt sérieux, Carène Ponte y insuffle de la légèreté ainsi que beaucoup d’humour dans des dialogues vifs et surtout par la personnalité solaire de Romy.

Un orteil enfermé dans une chaussure l’été, c’est comme un fromage 0% de matière grasse, ça ne devrait pas exister.

Il n’y a pas forcément de grosses surprises dans ce roman, mais comme à chaque fois la magie de l’écriture de Carène Ponte nous fait oublier le temps. On se retrouve aux côtés des personnages. J’avais même l’impression d’occuper la quatrième place dans la voiture dans leur périple à travers l’Italie, la Croatie et jusqu’en Bulgarie (ça m’a bien donné envie j’avoue!!). On rigole et on est triste avec les personnages, on espère que Megg trouvera l’objet de sa quête même si cela semble improbable mais on espère surtout qu’elle se trouvera elle.

en brefUn roman très agréable avec des personnages attachants. Une belle énergie se dégage du récit mais aussi des mots de Carène Ponte. Embarquez pour un joli voyage aux côtés de Megg, Romy et Lalie !

Une réflexion sur “La Lumière était si parfaite de Carène Ponte

  1. Pingback: Bilan Mai 2021 | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s