Feel good books/Roman

La Charmante Librairie des jours heureux de Jenny Colgan

couv7462733La Charmante Librairie des jours heureux

Titre original : The Little shop of happy ever after, book 1

Autrice : Jenny Colgan
trad. de l’anglais par Laure Motet
427 p.
Pocket, 2021

résumé Et si cette petite librairie dans les Highlands écossais était le secret du bonheur et d’une nouvelle vie ? Un feel good book enthousiasmant ! Nina est fière de travailler à la bibliothèque de Birmingham, mais elle se rend compte qu’au lieu de vivre au milieu des livres qu’elle adore, elle passe surtout son temps dans l’arrière-salle à faire de l’informatique. Tout ce qui faisait sa joie a disparu et lui manque terriblement : le contact avec les gens, papoter avec les habitués, s’assurer que chaque lecteur va trouver le livre qui lui convient… C’est alors qu’elle répond à un projet un peu fou. Et si elle montait une petite librairie itinérante dans les Highlands écossais ? Un minuscule stock de livres, mais pas d’ordinateur ! Et qui sait, malgré le froid rigoureux, peut-être trouvera-t-elle un nouveau sens à sa vie dans cette communauté chaleureuse ?

 

cequejenaipensé C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la plume de Jenny Colgan. A chaque fois, je voyage grâce à elle! Ici elle nous emmène en Ecosse et elle donne envie d’y aller en vrai !!
Fais quelque chose. Tu feras peut-être une erreur, mais, dans ce cas, tu pourras la réparer. Si tu ne fais rien, tu ne peux rien réparer. Et tu finiras peut-être par avoir beaucoup de regrets
Nina est bibliothécaire à Birmingham. Mais les bibliothèques sont soumis à des mesures économiques drastiques. Fermetures et licenciements pour un meilleur rendement. Oui en bibliothèque. Et malgré son amour du métier et ses compétences, Nina est sur la sellette. Elle coûte trop cher et son profil trop professionnel n’est pas ce qui intéresse les ressources humaines. Etant moi même bibliothécaire, ce discours me fait forcément mal au cœur. Heureusement que notre système français de lecture publique ne ressemble pas à ça! Il faut certes jouer avec la tutelle politique et les subventions mais on ne nous demande pas ce type de rendement.
Mais revenons à Nina! Sa bibliothèque, donc, ferme. Et sa candidature pour la nouvelle médiathèque n’est pas retenue. Elle se sent complètement démunie face à son avenir. Elle qui vit par et pour les livres, le réveil est brutal! Sa colocataire et meilleure amie râle beaucoup car elle stocke trop de livres (les planchers risquent de céder sous leur poids !! Il y en a partout et c’est donc source de tensions entre les deux amies).
– Je n’arrive pas à comprendre pourquoi quelqu’un prendrait la peine d’inventer de nouvelles personnes, alors que ce monde est déjà peuplé de milliards d’abrutis dont je me moque complètement.
Ce licenciement couplé à ce stock et à son amour pour le livre va avoir un effet inattendu sur elle. Cette jeune femme timide et discrète va se lancer et réaliser son rêve. Ouvrir une librairie. Mais pas dans une boutique classique. Sur un site de petites annonces, elle repère un van assez vieux mais dans ses moyens. Situé en Ecosse, où elle n’a jamais mis les pieds. Et pourtant, elle va y aller. Le van est plus grand qu’elle ne le pensait mais parfait pour son rêve.
Folle? Irresponsable ? Peut-être mais elle veut essayer pour ne pas avoir de regrets ? Mais l’administration ajoute un nouvel obstacle : elle ne pourra pas le garer dans Birmingham. Alors Nina plaque tout et part s’installer… en Ecosse, dans le village d’origine de ce fameux van. Nouveau départ! Nouvelle vie !
Avec le temps, Nina avait fini par comprendre : comme ils étaient si éloignés des attractions des grandes villes, et comme le temps était le plus souvent contre eux, ils devaient compter les uns sur les autres pendant les longues soirées d’hiver et les jours difficiles. C’était une vraie communauté, pas une simple rangée de maisons mitoyennes remplies de gens qui se trouvaient être voisins. Cela faisait toute la différence, et elle ne l’avait pas réalisé avant.
J’ai adoré le personnage de Nina. Au fur et à mesure, on voit le changement qui opère en elle. Elle s’épanouie, s’affirme. Elle est passionnée et se démène pour trouver le bon livre pour chacun. Sa librairie porte à merveille son nom : il ressemble à sa propriétaire! La jeune femme timide et effacée du début est loin de celle que l’on découvre en Ecosse. J’ai aimé son évolution, son installation, ses rencontres, ses hésitations et même ses erreurs.
Lire, c’est être plongé dans l’histoire.
– Comme si on était vraiment dedans ? lui demanda Ben en plissant les yeux.
– Comme si tu étais vraiment dedans, oui. Tu te branches directement au cerveau de l’auteur. Il n’y a que lui et toi. Tu ressens ce qu’il ressent.
12992811_10209213650040435_505270499_n Cette lecture est parfaite pour vos vacances (ou pas d’ailleurs!): dépaysante, légère, drôle! Et puis ça parle de livres alors forcément tentant non ?
Les livres avaient été sa source de réconfort quand elle était triste ; ses amis quand elle se sentait seule. Ils avaient recollé les morceaux de son cœur quand il était brisé et l’avaient encouragée à garder espoir quand elle avait le moral au plus bas.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s