Roman

Les Imbéciles heureux de Charlye Ménétrier McGrath

couv58420509Les Imbéciles heureux

Autrice : Charlye Ménétrier McGrath

261 p.

Pocket, 2021
résumé Florence, Charly, Camille, Marie, Nico… Les Imbéciles heureux, c’était eux, une bande de potes inséparables au lycée, prêts à faire les quatre cents coups et à s’épauler coûte que coûte dans les épreuves.
Vingt ans plus tard, lorsque l’un d’eux disparaît tragiquement, les amis de toujours se retrouvent face à leurs propres choix et à cette question : que sont devenus les ados enthousiastes et pleins de rêves qu’ils étaient ?
Florence, Camille et Marie, qui sont restées les plus proches, sont devenues des femmes actives et des mères de famille débordées, entre séparation, deuil ou burn-out… Jusqu’à ce jour où Camille retrouve d’anciennes vidéos tournées au lycée pour un projet d’arts plastiques. Chacun des « Imbéciles » y exprime sa vision du bonheur et ce qu’il attend de la vie. Une occasion pour les trois amies de faire le point sur leur vie, leurs attentes, leur vision du bonheur aujourd’hui, à l’aube de la quarantaine. Mais c’est surtout l’occasion de se lancer un nouveau défi fou : réunir la bande.

çacommencepar – Si j’ai bien compris, on en a tous envie mais personne ne veut passer à l’action ?
– C’est pas si simple, Flo. Perso, en ce moment, je n’ai pas une minute à moi, répond Camille.
Florence se tourne vers Marie, regard de cocker suppliant.

cequejenaipensé Quel plaisir de retrouver la plume de Charlye Ménétrier McGrath! J’ai adoré ses Sales gosses en version audio (Lizzie, 2019, lu par Marie-Christine Barrault) et j’étais donc très curieuse de me lancer dans celui-ci! Avec un titre plutôt sympa non ? Et j’ai eu l’agréable surprise de recroiser quelques personnages attachants de son précédent opus, vu qu’un des personnages est la petite-fille de Jeanne, l’héroïne des Sales Gosses. Après nous avoir proposé des retraités énergiques et inoubliables, l’autrice va nous parler d’une bande de copains quadragénaires.

Florence, Camille, Marie, Nico… inséparables depuis leurs années lycées. Des années épiques et gravées dans leur mémoire. A l’époque, ils étaient 12 pour vivre mille aventures et réinventer le monde. Vingt ans plus tard, le temps est passé par là, la vie et leurs chemins se sont écartés, tout en restant plus ou moins en contact.

Pourquoi faut-il qu’un drame arrive pour que l’on se décide enfin à ne plus passer à côté de notre vie?

On les retrouve aujourd’hui. Ils sont moins nombreux. Ils sont plus ou moins épanouies dans leur vie. Ils sont parents ou pas encore. Ils sont en couple et toujours célibataire. Ils ont un travail qui les passionne ou un qui les étouffe. Bref, ils sont nous quelque part. On se retrouve un peu dans chacun d’eux. Et c’est peut-être aussi pour ça qu’on se sent au plus près de ce qu’ils vivent et partagent avec nous, entre ces quelques pages.
Un an plus tôt, Flo, Camille, Marie et Nico se sont retrouvés comme tout le temps pour un repas. Ils sont entre amis, en famille. Et attendent Charly, un membre de la bande de toujours, le mari de Florence. Une idée germe en eux : et si ils organisaient des retrouvailles avec la bande au complet? L’enthousiasme n’est pas vraiment au rendez-vous. Une idée qui va tomber à l’eau quand le téléphone sonnera ce soir là.
Un an plus tard, chacun a continué sa vie comme il a pu après ce coup de fil fatidique. Chacun fait son deuil a sa façon. Chacun souffre en silence, essaie à sa façon de soutenir les autres. Et l’idée renaît. L’envie de rendre hommage à celui qui n’est plus là. L’envie de retrouver les autres. Les trois filles prennent les choses en main. Il faut aller vite, ne pas ressasser et aller de l’avant.

– « Ne t’inquiète pas, la roue tourne ! »
Pipeau, oui ! Elle ne tournera jamais toute seule. Il faut que tu la mettes en action, que tu agisses pour qu’elle réagisse. Bien sûr, il arrive qu’un coup de vent venu du ciel lance le mouvement, mais… pour qu’il se passe quelque chose, il faut prendre l’initiative, être à l’origine de l’impulsion. Sinon, tu restes là à regarder la roue sans qu’elle ne tourne jamais.
– Si tu veux que la roue tourne…
– Tourne-la !

J’ai aimé la façon dont l’autrice tisse son récit autour de la complicité, l’amitié qui existe entre les personnages principaux. Ils ont des caractères différents mais complémentaires. Ils savent qu’ils peuvent compter les uns sur les autres pour la vie de tous les jours mais aussi en cas de coup dur, ou pour dire la vérité en face quand ça ne va pas. Avant, ils étaient une famille,. Après, ils se sont encore plus rapprochés. Mais ils ont aussi découvert que la vie tient parfois à peu de choses et qu’il faut profiter de chaque occasion pour arriver à sa propre définition du bonheur.

J’ai aimé les émotions transmises par ces personnages, la vérité et la complicité qu’ils dégagent. J’ai aimé partager ce court laps de temps à leur côté. J’ai aimé, souffert, ri avec eux. Mais au final, même si le roman parle de deuil, on est ému certes, forcément même, mais l’autrice ne joue pas avec ça. Car au final, le roman va vers le positif, va vers la légèreté. Leur amitié est vivifiante. On ressort de cette lecture avec le sourire, apaisée, avec un regain d’énergie, et avec l’impression d’avoir fait partie de cette bande le temps de quelques pages.
J’ai déjà hâte de retrouver l’univers de Charlye Ménétrier McGrath dans quelques mois avec son nouveau roman : Les Durs à cuire (sortie le 14 octobre 2021 aux éditions Fleuve) et je me demande déjà si on aura la chance de recroiser l’un de ses personnages !

en bref Un roman émouvant et vivifiant. N’hésitez pas à faire connaissance avec cette bande de potes complice et inséparable !

3 réflexions sur “Les Imbéciles heureux de Charlye Ménétrier McGrath

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #510# | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s