Roman "jeunes adultes"

Là où tu iras de Fanny Vandermeersch

Là où tu irascouv9021715

Autrice : Fanny Vandermeersch

84 p.

Le Muscadier, 2021 (Rester vivant)

résumé Kim et Théo s’apprêtent à sauter dans le vide. Ils veulent rester ensemble, unis même dans la mort. Mais, une fois le décompte terminé, l’un saute, l’autre non. « Là où tu iras, j’irai. » Quand Théo rencontre Kim, il est aussitôt attiré par ce mystérieux lycéen qui vient d’emménager dans son village. Grâce à Kim, Théo, un peu paumé, se sent valorisé. Il devient quelqu’un. Mais, de fil en aiguille, l’histoire d’amitié se transforme en histoire d’amour, de plus en plus exclusive. Jusqu’à ce saut dans le vide. Entre passé et présent, ce roman retrace l’histoire d’un amour toxique.

cequejenaipenséIl y a quelques mois Théo et Kim ont passé une sorte de pacte. L’un est allé jusqu’au bout, l’autre a changé d’avis à la dernière minute.
Quelques mois plus tard, Théo tente de se reconstruire. Il tente de se souvenir. Il est conscient qu’il y a un avant et un après. Et pour comprendre le Théo d’aujourd’hui, ses doutes, ses pensées, ses réflexions, l’autrice, Fanny Vandermeersch, jongle avec passé récent et présent. Elle remonte au moment où Théo a rencontré par hasard Kim, un ado qui vient d’arriver dans son lycée. Théo est comme aimanté par lui. Le jeune homme le fascine, l’attire, lui fait ressentir des choses qu’il n’a jamais ressenti même avec sa meilleure amie Capucine.
Des sentiments amoureux vont naître entre eux. Et il va la garder pour lui. Il va mentir à Capucine, alors qu’il ne l’a jamais fait, va trouver des prétextes pour passer du temps avec lui. Kim l’obsède. Il trouve les mots qui le touchent, qui raisonnent en lui… mais des mots aussi qui se diffusent en lui comme un poison, des mots qui changent son comportement avec ses amis, sa famille. Inconsciemment, Théo dressent une barrière entre leur duo et les autres, ceux qui ne peuvent pas les comprendre, ceux qui ne l’ont jamais compris.

L’autrice a su analyser et retranscrire les sentiments en construction des adolescents. Ici, elle démontre qu’ils sont à une période de vie où les émotions sont à fleur de peau, incertaines, malléables, influençables. En période de doute, de construction de son estime de soi, il suffit d’une seule personne plus influente que les autres pour ébranler.

Ces émotions décrites sont perçues par le lecteur, qui se glisse aux côtés de Théo. On doute, on hésite avec lui. En passant d’un temps à un autre, Fanny Vandermersch laisse volontairement un flou autour de la personnalité de Kim, qui crée peu à peu un doute sur ses intentions, un côté impalpable pour cerner ce personnage, nous mettant ainsi à la place de l’entourage de Théo qui a du ressentir ce qu’il se passait entre eux mais sans certitude, sans savoir comment agir.

en bref Un court roman perturbant mais important pour identifier les amitiés dangereuses. 

3 réflexions sur “Là où tu iras de Fanny Vandermeersch

  1. Pingback: Bilan Septembre 2021 | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s