Roman

Glacé de Bernard Minier

Glacé

Auteur : Bernard Minier

lu par Hugues Martel

20h27
Lizzie, 2020
736 p.
Pocket, 2012
553 p.
Editions XO, 2011

résumé Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ? Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l’extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !
cequejenaipensé Entre les histoires de Bernard Minier et moi, ça ne s’est pas souvent bien passé. Même si les intrigues sont intrigantes et intéressantes, je trouve souvent une certaine lenteur dans l’action qui me déplait et me perd.
L’histoire de Glacé je l’avais découverte début 2017 avec son adaptation télévisuelle mais je ne me rappelais pas du tout, du tout de l’histoire ! Là encore un rythme trop lent pour moi…
Et c’est donc grâce à Lizzie et à la voix grave de Hugues Martel que je me réconcilie avec l’univers du l’auteur! Et oui! Cette fois-ci, je suis allée jusqu’au bout, et j’étais impatiente d’avancer, de découvrir l’histoire (pourtant j’avais vu la série hein? mais vraiment aucun souvenir n’est remonté à la surface!!), de comprendre qui pouvait être derrière ces horribles meurtres. Alors oui, c’est vrai il y a beaucoup de digressions, un tas de fausses pistes qui donne l’impression  de s’enliser mais finalement une enquête dans la réalité n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Bref, en tout cas, malgré ses plus de 20h d’écoute, j’ai été prise par le roman! Et il fallait que je le dise !
Donc…
le roman…
de quoi s’agit-il ?
Première enquête du commandant Martin Servaz, personnage que l’auteur a aimé retrouvé jusqu’ici à plusieurs reprises (sept romans lui sont consacrés dont le dernier en date La Chasse est sorti en avril 2021).
Nous sommes ici dans les Pyrénées, dans une vallée encaissée. Accroché à la falaise, on vient de découvrir le corps d’un cheval sauvagement tué et mutilé. Le Commandant Servaz est dépêché sur place. Râleur, bougon, il a du mal à accepter qu’on fasse tout un foin pour un animal. Mais quand il arrive sur place il comprend de suite que ce n’est que le début. Et surtout ce cheval appartient à un homme riche et important.
Dans le même temps, une jeune psychologue suisse commence son nouveau poste dans un centre psychiatrique ultra sécurisé qui enferme les plus dangereux psychopathes. Un centre pionnier dans leur domaine.
Le lien entre les deux affaires ? L’ADN d’un des pensionnaires se retrouve sur le lieu du crime. Comment est-ce possible?
Et quand un nouveau crime a lieu, l’enquête prend une nouvelle ampleur… et cette fois la victime est bel et bien un humain.
Les éléments semblent se liguer contre le commandant Servaz pour arriver à élucider cette sombre affaire. Il va lui falloir démêler les fils, délier les langues, remuer le passé, déranger. Et même si Servaz peut paraître frileux sur certains points il aime aussi obtenir des réponses, des faits.
L’intrigue est complexe, lourde, terrifiante. Elle va mettre des actes qui donnent froid dans le dos, mettre en avant le pouvoir des puissants, l’emprise des bourreaux sur leurs victimes. Le tout est sombre, inquiétant.
Par instant l’intrigue s’éclaircit, s’allège en partant sur quelques disgressions concernant le héros et sa fille notamment, sur l’un ou l’autre des personnages secondaires. On se dit que pour certaines choses il pourrait y avoir un lien avec l’enquête qui nous préoccupe, pour d’autres on se demande pourquoi l’auteur nous révèle ça sur un personnage (est-ce que cela va servir dans une future enquête? est-ce pour perdre le lecteur dans ses propres conjectures ?). Cette impression de « trop d’infos » m’a quand même un peu dérangée. J’aime être promenée par une intrigue, par l’auteur, mais là je me questionne sur l’utilité de certains événements. A voir dans les prochains volets !
Une lecture plus positive que mes précédentes rencontres livresques avec cet auteur. Encore quelques bémols mais l’intrigue complexe et sombre a finalement su me séduire.
 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s