Roman

Le Fabuleux Voyage du carnet des silences de Clare Pooley

couv40599774

Le Fabuleux Voyage du carnet des silences

Titre original : The Authenticity Project
Autrice : Clare Pooley
trad. de l’anglais par Karine Guerre
510
p.
Pocket, 2022

résumé Monica a abandonné sa carrière d’avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road. Le jour où un de ses clients oublie son carnet sur une table, elle ne peut s’empêcher de le lire. Les premières pages lui révèlent la confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, âgé de soixante-dix-neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme.
Touchée par cette idée de révéler des sentiments intimes à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet avant de le déposer dans un bar à vin.
cequejenaipensé  Un carnet. Des mots. Sa vérité. Et plusieurs vies sont chamboulées.
Julian est un ancien peintre. Excentrique mais surtout très seul depuis la mort de sa femme. Il s’est renfermé sur lui, dans leur petit maison. Et ses journées sont bien ternes.
Monica, ancienne avocat, tient désormais un petit café. C’était son rêve et les gens semblent être au rendez-vous. Elle a une très bonne mémoire et ça lui a permis d’en faire un lieu chaleureux, accueillant et convivial.
« Hier, c’est de l’histoire. Demain est un mystère. Aujourd’hui est un cadeau », répétait-elle en se brossant les dents. « Ce ne sont pas les gens heureux qui sont reconnaissants, ce sont les gens reconnaissants qui sont heureux », récitait-elle en se brossant les cheveux.
Un jour, elle trouve sur une de ses tables, un petit carnet. Pour savoir à qui il appartient elle l’ouvre et découvre qu’il est destiné à la personne qui l’ouvrira. Dans ce carnet, une personne, qui se révèle être Julian l’artiste, confie ses sentiments de solitude, des fragments de sa vie, de ses regrets…
Ce texte si sincère touche Monica. Elle s’y reconnaît par bien des aspects. Alors elle décide de faire pareil que Julian, d’écrire dans ce petit carnet ses rêves, ses espoirs… et elle le dépose dans le bar à vin en face de son café. Et dans le même temps, elle décide de mettre en place un nouvel atelier dans son café avec comme prof, Julian. Et quand Monica a une idée en tête!
Êtes-vous certain de bien connaître vos proches ? Et eux, vous connaissent-ils vraiment ? Connaissez-vous seulement le prénom de vos voisins ? S’ils avaient des ennuis ou s’ils ne sortaient pas de chez eux pendant plusieurs jours, vous en apercevriez-vous ?
Chacun de nous ment sur sa propre vie. Mais que se passerait-il si nous cessions de mentir ? Si nous nous risquions à ouvrir notre cœur, à confier ce qui nous déf
init vraiment et fait de nous ce que nous sommes ? Pas sur Internet, mais aux gens qui nous entourent ?
Il ne se passerait peut-être rien. Mais il se pourrait aussi que ce geste change votre vie, ou la vie d’une personne que vous n’avez pas encore rencontrée.
C’est ce que je veux savoir.
De fil en aiguille, ce carnet passe entre les mains de plusieurs personnes. Ces personnes seront émus par les témoignages laissés sur le papier, et chacun leur tour décidera d’agir pour aider la personne qui a écrit en dernier et ensuite de témoigner sur ce qu’ils ont fait et sur ce qu’ils sont…
Petit à petit, au fil des pages, un petit groupe d’anciens solitaires va se former. Ils vont apprendre à se connaître, à s’apprécier, à s’aimer, à s’entraider. Ils vont aussi se décevoir, se surprendre, s’attacher… Une nouvelle vie s’offre à ces solitaires si attachants !
J’ai vraiment apprécié l’ambiance d’empathie et de solidarité qui se dégage de cette histoire. Les personnages ne sont pas lisses, ils ne sont pas parfaits (loin de là!). Ils peuvent être énervant. Ils peuvent être agaçants. Ils peuvent être injustes ou même égoïstes. Mais ils sont aussi dans l’écoute, dans la bienveillance, dans l’envie d’aider. Ils sont comme vous, comme moi. Ils ont leurs faiblesses, ils ont des réactions humaines, sanguines et perfectibles comme tout le monde.
Au fil de ma lecture, j’ai vraiment eu l’impression de faire partie de ce groupe atypique et éclectique qui se forme sous nos yeux. On est dans une ambiance cosy, amicale. On a l’impression d’être là durant les différents ateliers, d’être assis autour d’une table avec eux… On apprend à les aimer chacun pour ce qu’ils sont malgré les erreurs. Leur mal-être est tellement puissant qu’il ne peut que toucher. Alors bien sûr on peut trouver que certains événements sont très faciles, et un peu clichés mais ce n’est pas ce que je garderai en mémoire.
Clare Pooley nous livre une histoire intime, émouvante, avec une fin à la fois apaisante et déchirante.
Vous avez l’art de réunir les gens autour de vous….Des gens très différents, mais tous extrêmement sympathiques.
en brefUn livre qui a su me faire sourire, rire et pleurer. 
A noter : Ce roman a été Lauréat du Prix Babelio 2021
Lu dans la cadre de la sélection du Grand Prix des lecteurs 20022GRANDPRIXLECTEURS

2 réflexions sur “Le Fabuleux Voyage du carnet des silences de Clare Pooley

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s