Roman jeunesse

Le Gang des vieux Schnocks de Florence Thinard

couv61455058Le Gang des vieux Schnocks

Autrice : Florence Thinard

Gallimard, 2020 ( Scripto)


résumé
Un jeune à capuche a arraché le sac de cette brave Rose-Aimée! Papi Ferraille le sait, il a tout vu. Alors avec Gisèle, une ex-coiffeuse au look improbable, et Victor, le vieux rebelle qui détourne les affiches publicitaires, ils unissent leurs solitudes pour former un gang étrange et redoutable. On va lui montrer de quel bois on se chauffe à ce gamin qui agresse les vieilles dames au lieu d’aller en cours! Et tout le quartier n’a qu’a bien se tenir. Jules, 14 ans, n’est pas près d’oublier la leçon que le prépare le Gang des Vieux Schnocks…
 
 
cequejenaipensé Quand un jeune garçon désabusé, en échec scolaire, qui tente de survivre dans sa cité rencontre un gang un peu particulier…
Ce Gang c’est celui des vieux Schnocks, un petit groupe de retraités qui en a marre d’être invisible, d’être moqué, ignoré et d’être traité comme des grabataires. Et qui font ce qui peuvent pour se débrouiller avec leur maigre retraite.
Ils se rebellent commençant par taguer des pubs aux slogans ridicules en ajoutant leurs petites touches de provocations et d’humour. Puis vont plus loin en provoquant des incidents dans des commerces où ils ne sont pas considérés à leur juste valeur.
 
– « Gang », c’est pas mal, concéda Victor. Mais les  » seniors » non, non et non ! Assez de cette hypocrisie ! Mon senior par-ci, mon senior par-là…Mon senior il est de l’or..l’or de passer à la caisse…Et que je te fais des courbettes ! Que je donne du  » personnes âgées » ! Du  » nos aînés  » ! Du  » grand-père » ! Du « mémé » ! Que du blabla, tout ça . Dans notre dos, ils nous traitent de vieux schnocks, de débris, de bouches inutiles.
 
Quand leur chemin croise celui du jeune garçon, Jules, ils décident d’abord de lui donner une bonne leçon puis prenant conscience que ce jeune a besoin d’aide, ils vont prendre en main son brevet, sa remise sur le droit chemin et son histoire d’amour! Sacré programme non ?
 
L’homme recula de trois pas pour juger de son œuvre et Gisèle put lire :
ASSURANCES OBSÈQUES :
LE SAPIN C’EST BIEN.
LE CHÊNE C’EST MIEUX.
Halte aux pubs mensongères ! Signé : les vers.

L’homme peaufina le point d’exclamation, rangea son petit matériel et saisit son cabas.
Que ce soit les quatre « vieux schnocks » ou le jeune Jules, les personnages de ce roman sont très attachants et amusants. Leurs façons de régler les problèmes sont épiques et hauts en couleur. Ils osent parce que personne ne va les soupçonner. Ce gang va aller, d’ailleurs, bien plus loin qu’une envie de se faire entendre. Il va rassembler des solitudes, des personnes qui vivotent chacun dans leur coin et qui ensemble vont créer des liens forts, ils vont se construire une faille, et un moment de vie qui restera graver dans leur mémoire.
Florence Thinard, outre cette solitude des personnes âgées, évoque aussi la désinvolture, le découragement, le désabusement de la jeune génération, qui avant même d’entrer dans la vie active se sentent abandonner, et surtout qui ont l’impression qu’il n’y a pas d’avenir pour eux.
 
Un roman jeunesse aux personnages attachants qui évoquent des thèmes de société importants avec humour et tendresse.
 
En sélection pour le prix #lirejeune47, organisé par la Bibliothèque Départementale du Lot et Garonne. 
 
2021afficheprixLJ47
 
 
 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s