Roman

Derrière la porte du café des chats d’Anna Sólyom

couv26889765Derrière la porte du café des chats

Autrice : Anna Sólyom

trad. de l’espagnol par Sofia Spero

170 p.

Pocket, 2022

résuméPas besoin d’avoir sept ou neuf vies, il suffit d’être heureux dans celle-ci ! A l’aube de ses quarante ans, Nagore a le sentiment que sa vie est un fiasco. Elle vient de rompre avec son copain, de quitter son boulot à Londres et de retourner vivre à Barcelone, où elle doit tout reconstruire de zéro. Le seul travail qu’on lui propose est serveuse dans un bar à chats, le Neko Café, or elle déteste les chats ! N’est-ce pas le sort qui s’acharne ainsi sur Nagore ? Lorsqu’elle pousse la porte du café des chats et qu’elle entrevoit non pas un, ni deux, mais sept félins, Nagore s’attend à vivre un nouveau désastre.
Mais c’est sans compter sur la malice et le pouvoir de ces chats, au caractère bien trempé. Et si cette expérience était pour Nagore l’occasion de se confronter à ses peurs et à ses blocages ? A mesure qu’elle côtoie ses nouveaux  » amis « , elle découvre sept maîtres de vie prêts à lui délivrer une part de leur sagesse, à lui enseigner comment s’accepter, relativiser, garder l’esprit ouvert et, qui sait, retrouver le chemin du bonheur !

çacommencepar Les chats ont six vies au Moyen-Orient et en Turquie, sept en France et dans de très nombreux pays à travers le monde, tandis qu’on leur en prête neuf partout où l’on parle la langue de Shakespeare.

cequejenaipensé Un café, des chats… je pense que si vous me connaissez ne serait-ce qu’un tout petit peu…. vous ne serez pas étonné par ce choix de lecture ! Je suis une amoureuse des chats! Et dans mes rêves – si un jour je gagnais au loto… – j’adorerais ouvrir un salon de thé/librairie avec des chats. Le rêve non ? 
Quand j’ai vu le titre, je savais que ce roman allait me plaire. Et ça n’a pas râté. L’autrice, Anna Sólyom, est une habituée des livres de développement personnel (non traduit en France). Et c’est ici son premier roman, une croisée entre son domaine de prédilection et la fiction.
Nagore est une jeune femme dynamique…enfin elle l’était. Elle vivait à Londres depuis des années avec son compagnon. Ils tenaient ensemble une galerie d’art… mais celui-ci a fini avec la stagiaire. Le coup classique. Et surtout un coup de massue pour elle. Du coup, elle a quitté Londres et s’est installé à Barcelone. Elle repart de zéro. Et son compte en banque commence à ressembler à un gouffre sans fond.
Heureusement, sa meilleure amie lui a trouvé un super job. Enfin… En tout cas, en attendant de trouver mieux ça payera les factures et elle pourra manger.
Il s’agit d’un boulot dans un Nako café, un bar à chats, qui va ouvrir.
Mais…
il  y a un gros problème !
Nagure est ailurophobe.
Elle
a
une
peur
bleue
des
chats !
 
S’il y a une chose que les chats détestent, c’est qu’on les tripote. Tu pourras le constater quand on ouvrira lundi. C’est la raison pour laquelle, au milieu d’un cercle de personnes, ils choisiront toujours celle qui ne les caressera pas, précisément parce qu’elle a peur d’eux.
Mais pour la patronne, Yumi, ce n’est pas un soucis. Bien au contraire, les chats ne seront pas embêter ! Pour Nagore par contre. Le premier jour est un calvaire pour elle. Le stress d’en toucher un. Le stress qu’un de ces félins s’approchent. Qu’il la griffe. Que… elle imagine le pire.
Mais finalement elle en ressort vivante!
Au fil des jours, elle va faire la connaissance de ses drôles de collègues : Cappucino, Blue, Chan, Smokey, Licor, Figaro, Sherkhan… ainsi que le petit dernier Sort, un chat placide, calme, un sage parmi les sages. Ce dernier est apparu comme par magie dans le café !
Nagore prit une profonde respiration, essayant de s’imprégner en quelques secondes du calme des chats, capables devant n’importe quelle difficulté de se remettre en selle avec une bonne sieste.
Nagore petit à petit va baisser ses défenses. En les observant, elle va apprendre les particularités de chacun et ira même jusqu’à en tirer des leçons de vie. Comme si dans leurs façons de se positionner, dans leurs regards, ils s’exprimaient à leur façon. Lui expliquait la vie.
Au fil des jours, Nagore se détend et va apprendre aussi des choses sur elle-même, s’ouvrir aux autres. C’est dans cet aspect là du roman qu’on retrouve la patte de l’autrice spécialiste du développement personnel. Mais je n’ai pas trouvé le message lourd, trop didactique comme j’ai pu le constater dans d’autres romans de ce genre. J’avoue que c’est peut-être aussi la thématique du chat qui m’a peut-être fait passer ce côté souvent moins fictionnel de côté, mais pour moi, les explications bien-être, estime de soi, messages spirituels félins bien intégrés à la narration fluide et à la personnalité de l’héroïne.
J’ai souri plus d’une fois face à ses réactions face aux comportements des félins placides ou joueurs mais je compatissais à son aversion… pas facile de travailler dans ces conditions. C’est là qu’on voit aussi son côté combative : elle veut rebondir, aller de l’avant. Et est presque prête à tout pour !
Et voici une leçon importante que m’ont donnée tous les chats, dit Yumi pour conclure cette petite cérémonie de présentation : accepte-toi comme tu es, et tu n’auras pas besoin de l’approbation des autres.
 
en bref Un roman drôle, frais. Une jolie leçon sur la grande sagesse des chats : profitons du moment présent. Ce n’est pas parce que nous  avons potentiellement plusieurs vies à vivre, que nous ne pouvons pas être heureux dans la vie que nous sommes en train de vivre.
Un seul regret : un roman beaucoup trop court!! 😛
 
 

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s