Roman

A l’adresse du bonheur de Lorraine Fouchet

couv71515979A l’adresse du bonheur

Autrice : Lorraine Fouchet

lu par Nathalie Stas
6h34
Lizzie, 2022
Editions Héloïse d’Ormesson, 2022


résumé
En lisant le journal, le médecin Pierre Saint-Jarme constate que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché.
Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors, il la loue, le temps d’un week-end, pour réunir la tribu sur l’île de Groix et organiser l’anniversaire d’Adeline, sa mère. Mais Pierre n’est pas le seul à lire les journaux… Un accident survenu il y a trente-sept ans s’invite à la fête. Tandis qu’Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l’île.

Et si vous pouviez racheter votre maison d’enfance? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d’Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d’amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu’on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

cequejenaipensé C’est toujours un plaisir de retrouver l’écriture de Lorraine Fouchet et sa Bretagne. Et les versions audio ne sont pas pour me déplaire pour accompagner ses récits de vie.
Et soudain, reconnaissable entre mille, Ker joie surgit du papier trempé.
La vielle demeure sur les ports de Port-Tudy se dresse, blanche, imposante, avec ses grands pin. Le port d’attache, le havre d’enfance des Saint-Jarme, le bonheur dont ils connaissaient l’adresse, leur joie engloutie. Le souvenir défendu, le paradis perdu dont ils se sont chassés eux-mêmes.
Ker Joie est en vente ! Le médecin Pierre Saint-Jarme vient de lire la nouvelle dans le journal.C’est sa maison de famille situé sur l’île de Groix. Sa famille et lui ont tellement de beaux souvenirs là-bas. Alors qu’il est en pleine dépression, un nouveau projet prend alors forme : il va acheter Ker Joie (avec l’accord de sa femme) et en faire la surprise à sa famille et à sa mère en premier lieu. Mais il arrive trop tard. Une offre a déjà été accepté. Déçu, il loue tout de même la demeure, en la remeublant à grand frais, pour fêter les 80 ans de sa mère, Adeline. Il espère lui faire ainsi plaisir.
Il faut aimer sans assurance de bonheur, sans contrat préservant des risques du destin, sans garde-fou. On court chaque jour le splendide danger de la tendresse.
Toute la tribu se retrouve alors sur Groix! Et la famille est surpris de retrouver ce lieu mais dans l’ensemble ils sont ravis de revivre le temps d’un weekend les souvenirs de famille.
C’est aussi l’occasion pour les uns et les autres pour ranimer les rancunes, d’annoncer des changements de vie, de penser au passé.
En effet, ce weekend ne sera pas un weekend paisible du côté des émotions ! On dirait que chacun a attendu ce moment pour révéler un secret ou préparer une surprise.
La crise sanitaire est passée par là. Et les personnages ont eu des choix à faire, ont vécu le confinement et les restrictions de façon différentes. Certains en bravant les interdits, d’autres en rencontrant l’amour, d’autres encore décidant qu’il est temps de faire un bout de chemin séparément, ou encore de changer de carrière. En effet, en mettant en scène deux personnages médecins, Lorraine Fouchet couche sur le papier l’état d’esprit des médecins épuisés et pleins de désillusions par ce qu’ils ont dû faire comme choix durant cette période.
Quand on est enfant, on rêve d’être adulte, ensuite on se construit des souvenirs. Et après on les revit comme on déguste un fromage qu’on a affiné ou un vin qu’on a vieillit en cave. 
J’ai adoré vivre cette réunion de famille qui va révéler bien des surprises à cette belle et grande famille. Comme dans toutes les familles, il y a des rancœurs, des jalousies, et des vérités à dire. Alors ils vont repartager et revivre des souvenirs mais le temps d’un weekend ils vont aussi avancer à pas de géant vers un avenir différent.
La famille s’attable. Adeline a déjeuné des milliers de fois dans cette pièce avec les morts d’hier et les vivants d’aujourd’hui.
Les différents personnages ont tous quelque chose à nous dire, ont un besoin de se confier. Et nous lecteurs, nous sommes là pour les accompagner, assister au changement que va provoquer ce weekend.
Deuil, famille, naissance, remises en question professionnelles et personnelles, retrouvailles : sous couvert d’une réunion familiale anodine, Lorraine Fouchet aborde des sujets graves, plus émouvants.
Une famille comme les autres, avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines. Avec une même force : ils peuvent toujours compter les uns sur les autres.
Et j’ai encore plus envie d’aller sur l’Ile de Groix un jour ! Bretonne adoptive for ever !
Dans la version audio, c’est Nathalie Stas qui nous embarque sur son navire direction Groix. Tour à tour, elle joue de sa voix pour incarner les uns et les autres. Nul besoin d’avoir une description physique pour les imaginer prendre vie sous nos yeux. Une autre voix (masculine) apparaît à plusieurs moments de la narration mais je n’ai pas réussi à trouver le nom de cet acteur. Il est dommage de ne pas le mentionner alors qu’il tombe à point car il incarne un personnage extérieur au clan Saint-Jarme.
12992811_10209213650040435_505270499_n Toujours un grand plaisir de retrouver la plume de Lorraine Fouchet et de repartir respirer l’air de la Bretagne !
Je suis de ton côté, souffle-t-elle. Pour le meilleur et pour le rire.
img_3393-e1601236661928

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s