Roman

Les Sept Soeurs – 1. Maia de Lucinda Riley

couv48013325Les Sept Soeurs
1- Maia

titre original : The Seven Sisters
Autrice : Lucinda Riley

trad. de l’Irlandais par Fabienne Duvigneau

653 p.
Le Livre de Poche, 2021


résumé
À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.


 
cequejenaipensé J’ai l’impression de me plonger dans cette saga après tout le monde. Mais peut-être avais-je besoin de ce temps pour en apprécier toute la saveur et ne pas avoir trop d’attente ?
C’est donc avec curiosité que j’ai ouvert ce roman. Je savais que j’en apprécierai sans doute le style vu que j’ai lu et beaucoup aimé un autre roman de l’autrice, Le Secret d’Helena.
Maia, la protagoniste de ce premier roman et ses sœurs ont été adopté par un homme riche, Pa Salt. Ce dernier  n’avait pas de femmes et ils les a adopté en toute discrétion, aux quatre coins de la planète. Aucune d’entre ne sait d’où elle vient. Elles sont six et ont été nommé en référence à la constellation des sept sœurs : Maia, Ally (Alcyone), Star (Astérope), Cece (Célaéno), Tiggy (Taygète), Electra… la septième sœur aurait dû se nommer Mérope, mais Pa Salt ne l’a jamais trouvé…
Elles ont été élevé dans l’amour et le respect. Chacune a développé une certaine autonomie et des talents qu’elles ont mis en œuvre pour se forger leur vie d’adulte. D’ailleurs, chacune d’entre elles se sont éloignées de la demeure familiale, situé sur une île suisse. Seule Maia est resté là, vivant dans un pavillon à côté de son père et de Marina, la femme qui les a élevé.
Maia, douée pour les langues, est traductrice et travaille de chez elle. Exceptionnellement absente de chez elle, elle revient en urgence quand Marina l’a prévient du drame. A son retour pourtant rapide, le corps de son père n’est déjà plus là. Il avait mis tout en œuvre pour que sa mort et son enterrement se fasse vite et sans la présence de ses filles. Maia a du mal à encaisser le coup. Et ses sœurs qui arrivent petit à petit, le seront également. Elles avaient beaucoup d’amour et de respect pour cet homme, mais finalement elles le connaissaient peu.
Lors de l’ouverture de son testament, chacune reçoit une enveloppe. Et elles découvrent aussi une sculpture étrange dans le jardin où des coordonnées géographiques sont inscrites. Elles correspondent à leur lieu d’adoption.
Maia, qui ne sait jamais vraiment posé de question sur ses origines, qui est casanière et très solitaire, découvre qu’elle vient de Rio de Janeiro. Le choc de la perte de son père va provoquer en elle le désir d’en savoir plus. Sur un coup de tête, elle atterrit à Rio, où elle ferra plus ample connaissance avec un des auteurs qu’elle traduit et  qui l’aidera dans la quête de ses origines.
Une quête qui va lui faire découvrir son histoire familiale riche, liée à la culture et au commerce du café mais aussi à Paris, à la sculpture et notamment à celle de la création du Cristo de Rio, qui domine la ville depuis le mont Corcovado.
La chance sera à ses côtés car elle trouvera facilement les premières pistes sur ses origines.
J’ai adoré suivre cette histoire, cette quête qui nous fera découvrir une arrière grand-mère amoureuse mais piégée par es conventions de la société. Elle nous fera aussi découvrir l’histoire de la création de cette sculpture de ce Christ impressionnant, elle nous fera d’ailleurs rencontré son créateur, dans les ateliers de Paris.
Ce roman est un petit pavé mais il se lit avec beaucoup de facilité. Dès que je le posais, il me tardait de m’y replonger. De retrouver Maia et les histoires de ses aïeux. D’en savoir plus sur elle, mais aussi sur son adoption. Sur ce père protecteur mais si secret.
A la fin de ce premier tome, nous en savons plus sur Maia, mais l’énigme PA Salt semble de plus en plus bien inaccessible.
On comprend assez facilement la mécanique de la saga qui va consacrer un tome par histoire de chaque sœur et qui permettra ainsi de s’approcher de la vérité paternelle. Le tome 2  a donc rejoint tout naturellement ma wishlist dès la fin de ma lecture et j’espère vite m’y plonger !

12992811_10209213650040435_505270499_nUn premier tome passionnant qui aborde une histoire de famille mystérieuse au cœur de Rio de Janeiro.

Lu dans le cadre du challenge Un mot des titres

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s