Feel good books/Roman

Entre mes doigts coule le sable de Sophie Tal Men

Les Yeux couleur de pluie

Auteure : Sophie Tal Men
297 p.
Albin Michel, 2017

résumé Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ? Après le formidable succès des Yeux couleur de pluie, Sophie Tal Men poursuit sa chronique drôle et tendre de la vie à l’hôpital à travers une galerie de personnages attachants et qui nous ressemblent.

çacommenceparLe cadre de service, Mme Bénard, a l’air préoccupée quand elle débarque dans notre bureau. Elle s’assoit lourdement sur le fauteuil et prend le temps d’éponger son front avec un mouchoir en tissu.
cequejenaipenséAprès avoir découvert la plume de Sophie Tal Men avec Les yeux couleur de pluie, j’ai été très agréablement surprise d’apprendre que l’auteure avait écrit une suite aux aventures bretonne de Marie-Lou.
C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé nos deux étudiants en médecine Marie-Lou et Matthieu. En couple, une certaine routine s’est établi entre eux. Et là où Marie-Lou y trouve un équilibre, cela angoisse Matthieu. Il se débat avec son passé de célibataire endurci et sa vie familiale compliquée avec sa mère malade et un père disparu sans prévenir trois ans plutôt. Matthieu est inquiet et perdu au milieu de ses sentiments. Marie-Lou, elle, entame un nouveau stage d’internat en psychiatrie. Changement radical de décors et de méthode avec le professeur Tournos! Pas de blouse, tutoiement, bonne ambiance… le meilleur moyen de créer un échange avec ses patients selon lui.
La vie continue donc dans ce nouveau tome. Sophie Tal Men reprend les mêmes personnages, le même décor, les mêmes ingrédients. Mais cette fois-ci, on se rend bien compte de l’évolution des personnages dans leur vie d’adulte. Médecin elle même, l’auteure joue avec humour et tendresse de cet univers, en humanisant le corps médical, donnant à voir l’envers du décor des blouses blanches. Les points de vue de Matthieu et Marie-Lou se croisent, se répondent ce qui permet de mettre en lumière leurs émotions, leurs doutes, leurs façons de vivre leur histoire. Le lecteur est ainsi au plus près d’eux et ressent une certaine empathie face aux obstacles qui se dressent sur leur chemin.
En ce qui concerne l’intrigue entre les personnages je l’ai trouvé plus sombre, plus difficile que dans le premier. Marie-Lou va vivre des choses peu évidentes dans le cadre de son nouveau stage (j’ai eu très peur pour elle !!), quant à Matthieu il voit ressurgir son passé et ce n’est pas évident à (di)gérer.
L’écriture de Sophie Tal Men a aussi pas mal évolué. En effet, on sent une plus grande maîtrise du style, de ses personnages et de son histoire. C’est aussi pourquoi, je pense, elle va plus loin tant au niveau des émotions que de l’histoire elle-même. Le premier volet a connu un beau succès et j’ai l’impression que l’auteure a pris confiance en elle et en ses écrits. Je me suis encore plus attachée aux personnages que dans le premier tome. Je suis allée encore plus loin dans la projection visuelle. Bref, il me tarde le troisième tome parce qu’avec une telle fin elle ne peut pas faire autrement que de nous proposer une nouvelle suite. 
 
12992811_10209213650040435_505270499_n Un second tome dans la continuité du premier, une chronique sympathique de la vie en hôpital. Des personnages toujours aussi touchants mais qui ont évolué, des nouveaux charismatiques, une écriture plus maîtrisée. Un second opus qui se lit vite et bien!

 

Une réflexion sur “Entre mes doigts coule le sable de Sophie Tal Men

  1. Pingback: Bilan Mai 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s