Feel good books/Roman

Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan

Une saison à la petite boulangerie

Titre original : Summer at Little Beach Street Bakery

Auteure : Jenny Colgan
trad. de l’anglais par Eve Vila
482 p.
Pocket, 2017 (16878)

 

résumé Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne. Sa petite boulangerie connaît un franc succès : les habitants du village continuent de s’y presser et un journal régional souhaite même la sélectionner dans son prochain guide ! Polly est aussi comblée par son histoire d’amour avec Huckle, le séduisant Américain qui a su conquérir son cœur. Les deux amoureux se sont installés ensemble dans le grand phare qui domine l’océan. Malheureusement, lorsque le nouveau propriétaire de la boulangerie de Polly débarque sur l’île avec une lueur malicieuse au fond des yeux, celle-ci réalise soudain que son bonheur est bien fragile. Et le départ précipité de Huckle pour les États-Unis ne l’aide guère à envisager l’avenir avec sérénité. Face à cette nouvelle tempête qui se prépare, Polly va devoir se battre pour ne pas laisser sa vie prendre l’eau. Réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?

çacommencepar – Quand je dors, ce dont je suis la plupart du temps incapable, je ne dors jamais, je rêve de lui. Je rêve de lui en train de faire l’idiot. Par exemple, il est dans une machine à laver ou quelque chose dans le genre, et je lui dis :  » sors de cette machine, imbécile. »
cequejenaipensé Ah la la! Qu’est-ce que je me suis sentie bien dans cette petit boulangerie. J’ai savouré chaque page, apprécié ma rencontre avec les divers personnages que je ne connaissais pas encore car je n’ai pas (encore) lu le premier volume (mais je l’ai réservé à la bibliothèque directement après avoir tourné la dernière page!).
Pour ceux qui l’ont lu, je pense qu’ils seront ravie de les retrouver, et pour ceux – comme moi – pour qui c’est une découverte, ils ne seront pas perdu car c’est une nouvelle histoire et que l’auteure, Jenny Colgan, fait des petits rappels en douceur ce qui a pu se passer auparavant.
Faisons donc la connaissance de Polly, Neil et tous les autres habitants de cette petite île isolée de Mount Polbearne, au bout du monde, fréquentée essentiellement en saison par des touristes. Polly a néanmoins beaucoup de succès auprès des autochtones dans sa boulangerie qu’elle tient avec passion. Les effluves des petits pains préparés avec amour se dégagent entre les pages de ce roman, où du moins c’est la sensation que j’ai eu!! On ressent comme une sérénité dans la routine quotidienne de cette jeune femme. Sa vie tourne autour de sa boulangerie, de son amoureux américain – et apiculteur-, Huckle, et de son macareux moine de compagnie, Neil. Une vie apaisante et agréable. Du pur bonheur. Mais cet équilibre est précaire car l’arrivé de l’héritier de la propriétaire de la boulangerie va tout remettre en question. Ce dernier est abjecte avec elle, avec les employés, les clients, refusent toutes dépenses inutiles et préfère les gains à la qualité! Bonjour le pain en direct d’une usine! Polly se retrouve sans rien – à nouveau. Comment va-t-elle faire pour payer les travaux de son phare? comment rebondir une nouvelle fois? Une idée va alors germer, un  nouveau projet qui va faire beaucoup de bruit!
Polly est un personnage particulier : elle peut être tout à fait charmante, attentionnée et généreuse et à la fois assez « gamine » et capricieuse (notamment en ce qui concerne Neil). Mais sdon désir d’indépendance est compréhensible quand on sait les obstacles qui se mettent en travers de sa route depuis des années. Huckle lui m’a beaucoup plus de bout en bout. Il est entier, attentif, ouvert et près à tout pour aider les gens qu’il aime. J’ai également adoré Neil. J’avoue que j’ai un coup de coeur perso pour les macareux que je trouve craquant avec leur gros bec et leurs yeux tristes. L’auteure en profite d’ailleurs pour adresser un message animalier : les animaux sauvages ne sont pas fait pour la vie en captivité (d’ailleurs le message pourra sembler revenir un peu trop souvent et on peut comprendre que cela tienne à coeur à l’auteure, surtout que ce spécimen de macareux est en voie de disparition).
Autour de ce trio, beaucoup de personnages gravitent. Certains ont été rencontré dans le premier tome, d’autres sont nouveau. Chacun apporte sa pierre à l’édifice du récit. Ils sont tous attachants à leur façon (même l’horrible nouveau propriétaire qui a su me faire avoir pitié de lui).
Côté intrigue, beaucoup de choses va chambouler la petite vie tranquille de Polly : les nouveaux venus, son nouveau départ professionnel, le départ de Huckle, ma faillite d’un de ses amis,… mais tous les éléments sont mis en place pour provoquer un électrochoc chez Polly qui va se relever et être plus battante et entreprenante que jamais. Ce que j’ai surtout apprécier dans ce récit c’est le message d’entraide entre les différents personnages, une bienveillance qui fait chaud au coeur. Je me suis attachée à ces habitants, à leurs façons d’être. Et il me tarde de les retrouver dans leurs premières aventures maintenant!
12992811_10209213650040435_505270499_n Je pars quand vous voulez à Mount Polbearne! Humm dégustée les bons petits pains de Polly, me balader le long de la côte par temps calme… Bref, un super moment de lecture que je ne regrette pas!

Une réflexion sur “Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan

  1. Pingback: Bilan Juin 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s