Feel good books/Roman

La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

couv32242402.pngLa petite boulangerie du bout du monde

Titre original :Little beach street bakery

Autrice : Jenny Colgan
trad. de l’anglais par Francine Sirven
494 p.
Pocket, 2016

résumé Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Elle s’installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d’une boutique laissée à l’abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d’échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l’esprit d’entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu’un simple  » break  » devient l’entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.

cequejenaipensé Oui oui oui!!!! Je lis enfin le premier tome de cette série!! Il m’aura fallu 4 ans et mon challenge Un mot des titres pour arriver à le sortir de ma PAL! Alors ce n’est pas du tout que je n’en avais pas envie (bien au contraire) mais mon choix se portait toujurs sur d’autres titres! J’ai lu le second tome Une saison à la petite boulangerie en 2017 puis Un Noël à la petite boulangerie en 2018… Il était temps que je connaisse enfin le début des aventures de Polly non ?
Et je suis ravie de cette lecture! J’ai de nouveau envie de tout quitter et d’aller m’isoleer sur une petite île pour ouvrir un salon de thé/librairie… et d’adopter un macareux! Oups !!
En lisant la saga dans le désordre, forcément je n’ai pas été surprise par certaines actions du roman mais je sais enfin comment et pourquoi Polly est arrivée à Mount Polbearne, comment la boulangerie, Neil ou encore Huckle sont entrés dans sa vie !
Polly et son fiancé dirigeait une entreprise à Plymouth. C’était le bonheur, le travail très présent… mais ça n’a pas suffit. La boîte finit par couler, c’est la faillite de l’entreprise et de leur couple.
Dépourvue d’économie, elle ne veut pas s’imposer chez sa meilleure amie (qui a des habitudes de vie très différentes de la sienne), et est trop fière pour revenir chez ses parents. Mais l’indépendance a un coût. Et les locations sur Londres sont vraiment hors budget. Et les offres d’emploi ne correspondent pas à son CV. Sur un coup de tête, elle loue un petit appartement sur une île… Pourtant la visite avec sa meilleure amie et l’agent immobilier n’avait pas été très idyllique. L’appartement est tordu, il y a des fuites, il y a beaucoup à faire pour en faire un nid douillet… et pourtant… Polly s’y sent de suite bien. Chez elle. Un endroit où elle pourra évacuer sa déception, sa tristesse, et réfléchir à son avenir.
Mais Mount Polbearne va lui réserver bien des surprises. Des rencontres inattendues. Des amitiés vont se lier. Et la vie peut se montrer surprenante. Poly se fait vite remarquer car elle aime pâtisser et surtout du pain! Elle aime pétrir, inventer, associer les goûts, les saveurs…
Et le petit village aime le pain… le souci c’est que la boulangère, elle, est une femme acariâtre mais qu’ils respectent tous. Elle fait un pain immangeable et personne n’ose le lui dire.
Polly va commencer un petit trafic de pain pour le plaisir de tous! A ses risques et périls !
Un roman léger et amusant mais pas seulement… Car la douleur et les épreuves ne sont pas étrangères à l’intrigue de Jenny Colgan. Il se passe beaucoup de choses, plus ou moins vraissemblables, avec des personnages haut en couleur… mais j’aime la façon dont l’autrice nous embarque dans son sillage. On s’installe, on ouvre son livre et on voyage à travers ses mots. On voit les paysages, on sent les odeurs du pain de Polly… et j’ai envie de m’essayer aux recettes proposées à la fin du roman !
Je suis heureuse et triste à la fois. Heureuse, car j’ai retrouvé Polly et les origines de sa charmante boulangerie. Triste, car je ne remettrais pas tout de suite les pieds à Mount Polbearne ! Heureusement pour moi, la bibliographie de Jenny Colgan est encore riche de belles histoires !
12992811_10209213650040435_505270499_n Un vrai bonheur de lecture : dépaysement, beau sentiment, personnages attachants (avec un coup de coeur particulier pour Neil!) Un chouette premier tome !
Lu dans le cadre du challenge Un mot des titres
logounmotdestitres

4 réflexions sur “La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

  1. Quel exercice étonnant cette lecture en désordre 🙂
    Peut-être aurais-je du faire pareil tant je n’ai pas réussi à entrer dans ce premier volet que j’ai trouvé un poil trop présomptueux pour une lecture qui se veut légère et divertissante.

    • C’était totalement involontaire –‘ Quand j’ai lu le second tome, j’étais persuadée que c’était le premier ! oups !
      Je ne l’ia pas du tout trouvé présomptueux pour ma part!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s