Roman "jeunes adultes"

The Sun is also a star de Nicola Yoon

The Sun is also a star

Auteure : Nicola Yoon

trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Karine Suhard-Guié

423 p.

Bayard, 2017

résumé Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale.Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d’une procédure d’expulsion et devra quitter le pays le soir même. L’adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution.Sous l’effet d’un enchainement d’évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d’une journée, une belle histoire d’amour.Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l’exil et le poids des différences culturelles.


çacommencepar Carl Sagan affirmait que pour faire une tarte aux pommes à partir de rien, il faut d’abord inventer l’univers. Il employait l’expression « à partir de rien » au sens littéral. C’est-à-dire à partir d’une époque antérieur à l’existence même du monde.

cequejenaipensé Contrairement à beaucoup de lecteurs, je n’étais pas impatiente de découvrir ce roman parce que je n’ai pas encore lu Everything Everything. Mais j’étais tout de même curieuse de le découvrir. Les thèmes l’amour, le destin, l’immigration, l’avenir, les relations parents/ados… me semblaient intéressants et je me demandais comment l’auteure, Nicola Yoon, allait les mettre en scène. Et je n’ai pas été déçue par la façon dont elle le fait.
Le roman se passe sur une journée, dans l’idée que dans une simple journée beaucoup de chose peut se jouer. Ce jour-là, c’est la vie de Daniel et Natasha qui vont s’entrechoquer. Leurs chemins vont se croiser par hasard, et cette rencontre aura de grandes répercussions sur leurs vies. Tous deux ont quelque chose qui m’ont touché. Et je me suis rapidement attachée à eux. La force de ce récit est qu’il se passe en une journée, et que donc, chronologie oblige ou plutôt compte à rebours enclenché, les émotions et les événements sont intenses et rapides.
Daniel doit aller passer un entretien pour entrer dans la glorieuse université de Yale. D’origine coréenne, ses parents lui mettent une grande pression pour qu’il réussisse, qu’il vive le rêve américain même s’il ne s’agit pas du sien. Il y va un peu à reculons. Natasha elle se démène pour trouver une solution sinon le soir à 22h sa famille et elle-même seront reconduites à la frontière direction la Jamaïque car ils sont en situation irrégulière. Rien ne les destinait à se rencontrer, si ce n’est le hasard de la vie. Entre eux, va se créer un lien très fort, intense,… un instant en dehors du temps, une bulle d’air dans leur vie compliquée.
La construction de ce récit est assez originale. Les chapitres sont courts, rapides et alternent l’histoire/le point de vue des deux héros. Mais l’originalité est qu’ils sont eux-même entrecoupés de récit parallèle de quelques personnages croisés ce jour-là, comme des ricochets de leur passage. Chacun de nos faits et gestes a des répercussions, l’effet papillon.
Nicola Yoon se sert de ce roman pour mettre en avant des thèmes forts : l’immigration notamment, et la situation des sans-papier et de leur intégration. Mais elle évoque aussi les questionnements des adolescents sur leur avenir, la relation conflictuelle entre adultes et ados. Daniel et Natasha sont deux personnages charismatiques et qui veulent chacun à leur façon vivre la vie de leur rêve, ou tout du moins la meilleure possible. Mais tout n’est pas toujours comme on le désire. Et par les passages sur les personnages secondaires, on se rend compte que leurs parents ne désirent pas forcément leur mettre des bâtons dans les roues mais qu’ils l’expriment pas forcément de la meilleure des façons.
Quoi qu’il en soit cette journée sera intense et unique dans la vie de nos jeunes héros et elle marquera à sa façon la vie de chacun. Le lecteur quant à lui vit ces quelques heures à leurs côtés de faon aussi intenses en passant du rire et aux larmes, de surprises en déceptions, et la lecture devient addictive : aucune envie de délaisser un roman qui se déroule dans un laps de temps si bref. Les pages se tournent jusqu’à une fin étonnante mais parfaite!
12992811_10209213650040435_505270499_n Un roman dont j’ai apprécié le message : se battre pour obtenir ce que l’on désire. Mais ne jamais oublier que le destin peut nous réserver de belles surprises !

3 réflexions sur “The Sun is also a star de Nicola Yoon

  1. Moi non plus je n’ai pas encore lu Everything, Everything, mais maintenant que j’ai vu le film je n’ai plus très envie de lire le livre. Du coup je voulais lire celui-ci pour connaître la plume de l’auteure (d’ailleurs je viens d’apprendre dans ta chronique qu’il s’agit d’une femme XD) mais, comme à mon habitude je n’avais pas lu le résumé et en lisant ta chronique au final il ne me tente plus tant que ça XD Ce qui est contradictoire avec le fait que je trouve qu’il a l’air génial mais je sais pas #JeSuisBizarre

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #309# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s