Roman policier

La Liste de nos interdits de Koethi Zan

La Liste de nos interdits

titre original : The never list

Autrice : Koethi Zan

trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Séverine Quelet

379 p.

Pocket, 2017 (17064)
Paru sous le titre « Au bout de la peur » aux éditions France Loisirs

résumé À 18 ans, Sarah est kidnappée avec sa meilleure amie, Jennifer. Avec deux autres jeunes filles, elles passeront trois ans enfermées et torturées dans une cave. Jennifer n’y survivra pas. Dix ans plus tard, Sarah vit cloîtrée dans son appartement new-yorkais quand elle apprend que son bourreau va être libéré sur parole. Dans l’espoir d’apprendre où il a dissimulé le corps de Jennifer et pour enfin tourner la page, la jeune femme décide de se confronter à son ravisseur. À ses risques et périls…
  Les premiers trente-deux mois et onze jours de notre captivité, nous étions quatre dans ce sous-sol. et puis, tout à coup et sans crier gare, nous n’étions plus que trois. Même si la quatrième ne faisait pas beaucoup de bruit depuis des mois, la pièce est tombée dans un silence de mort après son départ. Longtemps ensuite, nous sommes restées sans parler, sans bouger, dans l’obscurité, chacune se demandant laquelle serait la prochaine dans la boîte.
cequejenaipensé Sarah et Jennifer sont deux jeunes femmes plus que prudentes. La sécurité est devenue une obsession pour elles suite à un grave accident. Chacune de leur action est calculée, selon des statistiques. Elles ont établit une liste des choses à éviter absolument. Et le seul jour où elles font une micro incartade à leurs rituels, ce sera le début d’un long cauchemar. Elles se retrouvent enfermées, enchaînées dans une cave sombres. Jennifer, elle, est en plus confinée dans une boîte. Deux autres femmes, Christine et Tracy, sont elles aussi attachées. 
Treize ans après sa libération, Sarah vit recluse dans un appartement au cœur de New-York. Ses phobies et angoisses ont pris le dessus. elle ne sort plus, ne voit plus personne à part sa psy, l’inspecteur chargé de l’enquête et le portier de son immeuble. Elle ne voit quasi plus sa famille. Même si elle est livre, son kidnappeur et tortionnaire est encore là. Dans quatre mois va avoir lieu la commission de mise en liberté conditionnelle et il risque. Lui. Jack Derber. Dix ans qu’il est en prison. Est-ce suffisant pour les années de tortures, de persécutions, d’horreur qu’elles ont vécu? est-ce suffisant pour le meurtre de Jennifer? L’inspecteur a besoin qu’elle aille témoigner. Mais la peur lui vrille les tripes. Pourquoi elle? Pourquoi pas Tracy ou Christine? Depuis des années Jack lui écrit. entre la dernière lettre et la date de cette commission, Sarah sait qu’elle doit agir. elle veut avoir des réponses. elle veut savoir où elle est le corps de sa meilleure amie; Mais pour ça, il va falloir qu’elle sorte de son nid sécurisé. Il va falloir qu’elle fasse remonter à la surface ce cauchemar. Qu’elle remue le passé.
Koethi Zan livre ici un premier roman vraiment impressionnant. Angoissant, oppressant, douloureux. Le lecteur se retrouve projeté aux côtés de Sarah. J’ai eu l’impression de suffoquer, de trembler avec elle. Sarah est un personnage qui m’a à la fois touchée et épatée. On sait qu’elle s’en est sortie vivante. Mais elle n’est toujours pas libre. Jack Derber était/est un vrai psychopathe. Elle lève le voile peu à peu sur ce qu’elle a subi. Suggère plus qu’elle ne décrit, dit les choses. On ne peut qu’imaginer l’horreur, la terreur de ces femmes. Leur solitude, leur désespoir au fil des années qui passent. On ne peut se remettre de tels traumatismes. Sarah a développé des tocs, une agoraphobie, entre autres… Mais le sentiment de panique qui l’envahit à l’idée qu’il puisse être libéré et de nouveau s’en prendre à elle ou à d’autres va lui faire une sorte d’électrochoc. L’autrice décrit parfaitement les difficultés et les crises d’angoisse que Sarah va devoir affronter en sortant de chez elle. Les mots de l’autrice sont choisis avec justesse pour nous plonger dans une ambiance inquiétante et oppressante. J’ai retenu plus d’une fois ma respiration dans la dernière partie du roman! Et plus d’une fois j’ai été horrifiée par ce qu’elle pouvait découvrir. La construction du récit m’a fait pensé à ceux de Chevy Stevens, notamment de Séquestrée. En effet, nous savons dès le départ que le personnage principal s’en est sortie vivante et on remonte dans le passé par des souvenirs. Un mécanisme ingénieux et efficace pour la mise en place de diverses émotions.
en bref Un thriller psychologique efficace et oppressant! Une très belle découverte : l’univers de l’autrice m’a plu et je n’hésiterai pas à lire son nouveau roman A jamais tu obéiras qui vient de sortir chez Fleuve éditions.

Une réflexion sur “La Liste de nos interdits de Koethi Zan

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #320# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s