Roman "jeunes adultes"

What light de Jay Asher

What light

Auteur : Jay Asher

trad. de l’anglais (États-Unis) par Anna Souillac

285 p.

Michel Lafon, 2017

résumé
Un premier amour inattendu.
Le poison de la rumeur.
Le récit d’une seconde chance.

çacommencepar  – Je déteste cette époque de l’année, dit Rachel. Désolée, Sierra, je sais que je me répète, mais c’est vrai.
Le brouillard matinal envahit la pelouse devant l’entrée du lycée. Nous devons emprunter l’allée car l’herbe est trop humide. Mais ce n’est pas la météo qui agace Rachel.

cequejenaipensé Jay Asher a fait beaucoup parlé de lui il y a 7 ans (en France) avec son magnifique 13 raisons. Un roman dur, terriblement émouvant et juste dans l’expression des émotions. Je me rappelle avoir eu une boule à la gorge tout le long de ma lecture à l’époque. Il a fait de nouveau l’actualité grâce à Netflix avec l’adaptation en série tv de ce même roman, que je n’ai pas encore osé regarder… Et le voilà désormais de retour sur le devant de la scène littéraire avec un roman tout aussi sincère mais moins puissant émotionnellement parlant.

Roman qui sort d’ailleurs à la période idéale puisqu’il commence un mois avant Noël. Sierra est sur le point de quitter la ferme familiale avec sa famille pour prendre la route vers la Californie. Même voyage chaque année. Pour un mois. Même déchirement. L’envie de vivre un vrai Noël avec ses meilleures amies chez elle. L’envie de continuer de travailler auprès de ses parents en Californie et de retrouver son autre meilleure amie. Chaque année c’est le même dilemme. Mais cette année sera peut-être la dernière : la vente de sapin de Noël est de moins en moins rentable. Cette tradition est sur le point d’être brisée… et cela lui crève le cœur. Cette saison sera différentes pour bien des raisons. Sierra a grandi, mûri, prend conscience des problèmes économiques de ses parents… et puis elle va rencontrer un garçon. Caleb. Elle fait la connaissance de ce garçon généreux, altruiste, attachant. Mais on lui dt de se méfier, qu’il est loin d’être celui qu’elle croit connaître. Elle hésite, doute… mais décide de lui donner une seconde chance. Car tout le monde a le droit de changer.

Car au-delà de la jolie romance hivernale (façon téléfilm de Noël il faut bien le dire), le message de ce roman est ce droit à la seconde chance. Il a voulu exploiter les thèmes du pardon et de l’espoir. Ce sont des thèmes importants pour lui comme il l’explique dans une lettre adressée à ses lecteurs en début d’ouvrage. Il explique son cheminement créatif, la genèse de ce roman. Après lecture, je trouve qu’il aborde ce thème avec beaucoup de sincérité. Caleb est un personnage attachant qui a commis une terrible erreur. Mais il a su en tirer les conclusions. Mais il n’arrive pas à se pardonner car tout le monde sans cesse le montre du doigt, lance des rumeurs, alors que personne ou presque ne sait ce qu’il s’est réellement passé. Sierra qui est une personne à l’écoute, observatrice et compréhensive va être celle qui lui permettra d’avancer et de voir une lumière d’espoir. J’ai trouvé la relation naissante entre eux très belle. Et même si le temps leur est compté, leur attirance s’installe peu à peu. Ils s’apprivoisent. Oui c’est ça. Ils se découvrent. J’ai aimé l’ambivalence des sentiments de Sierra. ON ressent bien son écartèlement, le combat qui se joue entre elle.

Jay Asher sait poser l’ambiance et la personnalité de ses protagonistes. Et même si la fin est peu surprenante, on se laisse porter par le récit car on passe un bon moment avec eux. On se sent bien en leur compagnie. Une belle amitié, des complicités, des émotions authentiques.

en bref Moins fort que 13 raisons, Jay Asher nous offre tout de même une jolie histoire avec un beau message de tolérance et d’altruisme.

 

3 réflexions sur “What light de Jay Asher

  1. Pingback: Bilan Novembre 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s