Bande dessinée

Elinor Jones d’Algésiras et Aurore

Elinor Jones
1. Le Bal d’hiver
2. Le Bal de printemps
3. Le Bal d’été

Auteur : Algésiras
Dessin et couleurs : Aurore

48 p.

Soleil, 2010, 2011, 2012 (Blackberry)

résumé La jeune Elinor doit faire ses preuves dans un monde où aucun faux pas n’est admis !La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur mesure.
Un huis clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas…

cequejenaipensé Elinor Jones est une superbe série en trois tomes d’Algésiras et Aurore.

Dès les premières pages nous faisons la connaissance d’une jeune couturière qui rêve de faire ses preuves et de montrer l’étendue de son talent : Elinor Jones. Elle vient tout juste d’être recrutée par la célèbre maison Tiffany. Chaque saison, un grand bal a lieu et tout le gratin de la noblesse se dispute les plus belles créations de Miss Bianca, la jeune héritière. Mais Miss Bianca a un sacré caractère. Elle sait ce qu’elle veut, a foi en son talent. Elle s’appuie sur une petite équipe de couturières que rejoint donc notre jeune Elinor. L’ambiance parmi ces dernières est plutôt sympathique : entraide, amitié… aucune compétition. Pourtant, Elinor semble vouloir toujours en faire plus. Elle se plie en quatre pour atteindre ses objectifs voire les dépasser. Mais plus elle travaille plus elle se fatigue et son état de santé commence à alerter Abel, le grand frère de Bianca et Siam, une de ses collègues et amie. Que cache Elinor ?

 

Ce triptyque offre une belle immersion dans le monde de la création couture à cette époque. J’ai aimé l’ambiance et la camaraderie entre Elinor et les autres couturières. Les relations qui se tissent entre les différents personnages sont aussi très agréables à découvrir au fil des pages et des tomes. On les voit évoluer, on comprend leur comportement notamment celui d’Elinor, dont la raison fait mal au cœur. Bianca est l’autre personnage important. Malgré son jeune âge elle dégage une certaine autorité, un savoir-faire indéniable mais aussi un sale caractère : elle déteste qu’on lui fasse de l’ombre et elle est assez rancunière. Bizarrement je me suis quand même attachée à elle avant la fin qui lui réserve les auteurs.
Cette série aborde bien plus que le thème de la couture. Il aborde aussi les places des femmes dans la société de l’époque, les clivages de la société mais également celui de l’estime de soi. Une bande dessinée qui pourrait donc paraître légère d’un premier abord mais qui ne l’est au final pas du tout. Le final est d’ailleurs inattendu mais tout à fait logique et bouleversante.

Les illustrations d’Aurore sont superbes. Les robes sont très détaillées. Le travail est minutieux et émerveille. Je me suis totalement plongée dans l’ambiance de cette histoire et clairement les illustrations y sont pour beaucoup. Et je suis même triste qu’il n’existe que trois tomes à cette série!!

 

Les articles sont regroupés chez Noukette cette semaine.

16 réflexions sur “Elinor Jones d’Algésiras et Aurore

  1. Il y a beaucoup de bonnes critiques sur cette série !! Ce n’est pas mon univers de lecture habituel mais pourquoi pas si l’occasion se présente

  2. Pingback: Bilan Février 2018 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s