Roman

Les Indifférents de Julien Dufresne Lamy

Les Indifférents

Auteur : Julien Dufresne Lamy

345 p.
Belfond, 2018

 

résumé Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
Une bande d’adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d’Arcachon. Justine arrive d’Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son clan.
De ces belles années, Justine raconte tout. Les rituels, le gang, l’océan. Cette vie d’insouciance parmi les aulnes et les fêtes clandestines, sous le regard des parents mondains.
Mais un matin sur la plage, un drame survient. Les Indifférents sont certainement coupables.
La bande est devenue bestiale.

çacommencepar  Les adolescents sont des adultes en puissance. Incontrôlables et morts de faim.
En bande, ils sont plus forts. Ils cambriolent, font crisser les pneus des bagnoles. Ils brisent les cœurs et les mains.
cequejenaipensé Les Indifférents c’est la bande de copains de Justine. Elle, l’Alsacienne, arrivait sans prévenir sur le bassin d’Arcachon avec sa mère. Elle qui habite la dépendance de la demeure du père de Théo. Ce dernier la prend assez vite sous son aile avec ses deux meilleurs amis. Après un été de défis, là voilà intégrer au groupe. Ils vont faire les quatre cents coups ensemble.  Vivre la grande vie, profiter, flamber, s’amuser, flirter… Une amitié solide, sincère ou presque… Une amitié avec des hauts et des bas. Une amitié là pour s’entraider dans les coups durs de la vie. Ou pas.
Ce matin là, ils vont tous à la plage. Un ne reviendra pas. Mais qui? Quel est le drame qui s’est joué? Un accident ? Un meurtre ? On ne sait pas et l’auteur nous laisse dans le flou jusqu’aux dernières pages.
L’écriture de Julien Dufresne Lamy est envoûtante, hypnotique. On entre dans la bande au même titre que Justine. On assiste à leurs frasques, on fait connaissance avec la bande, avec leurs familles. On vit à leur rythme ou plutôt au rythme que donne l’auteur à son récit en alternant les chapitres sur le présent et sur le passé. Un passé qui se rapproche dangereuse du matin qui nous intéresse. On voit les relations entre les quatre amis évolués. Rapprochement, rivalité, jalousie, déchirement. On ressent leur frivolité, leurs émotions à fleur de peau, la tension entre eux. L’écriture nous happe. C’est incisif, précis dans les sentiments, dans les faits, dans les relations humaines.
Je ne connaissais pas encore la plume de Julien Dufresne Lamy. J’avais entendu beaucoup de bien suite à la sortie de Deux cigarettes dans le noir et je comprends désormais pourquoi. Je pense que je le lirai à l’occasion.
Dans son nouveau roman, il fait le portrait d’un pays, le Bassin d’Arcachon. On y est. On sent les embruns sur nos visages. On voit défiler les paysages sous nos yeux. Et il fait aussi le portrait d’une classe sociale, les bourgeois, ceux qui mènent des vies paisibles, qui savent manipuler pour garder leurs secrets et leur statut. Le portrait, aussi, d’ados insouciants, peu conscients des conséquences de leurs actes. L’ambiance posée laisse un arrière goût amer.
Les pages se sont tournées vite, j’étais curieuse de savoir. Jusqu’à une fin à laquelle je ne voulais pas penser et qui m’a scotchée. Un beau final pour un bon roman.
12992811_10209213650040435_505270499_n Une écriture hypnotique. Un récit prenant. Marquant.

6 réflexions sur “Les Indifférents de Julien Dufresne Lamy

  1. Pingback: Bilan Février 2018 |

  2. Pingback: Aziquilit : 8 ans et toutes ses dents! |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s