Prix Audiolib/Roman policier

Quand sort la recluse de Fred Vargas

Quand sort la recluse

Autrice : Fred Vargas

Lu par Thierry Janssen

11h54

Audiolib, 2017
Flammarion, 2017

résumé « – Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence.
– Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle.
– Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
– Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
– Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ? »


Quand sort la recluse de Fred Vargas (extrait, lu parThierry Janssen)

cequejenaipensé Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de lire un Fred Vargas. J’ai aimé ce que j’ai lu d’elle mais je ne suis pas une inconditionnelle. Donc quand j’ai vu que ce titre faisait partie de la sélection du Prix Audiolib, j’étais contente de pouvoir renouer avec elle. Quand souffle la recluse est la neuvième aventure du Commissaire Adamsberg. Alors évidemment il manque à ma lecture quelques éléments pour comprendre pleinement la situation de départ (Adamsberg est en congé longue durée en Islande suite à ce qu’il s’est passé dans le tome précédent) mais j’en ai fait rapidement abstraction car ce n’est pas le sujet principal de l’intrigue.
Adamsberg est donc rappelé en urgence pour les aider dans une enquête. A peine arrivé, et malgré la tension avec Danglard, il l’élucide en quelques jours. Après ce retour efficace, Adamsberg a son instinct de policier qui le titille. Il a remarqué qu’un de ses collègues consultait des articles et des dossiers sur des piqûres mortelles de Recluse. Les cas de décés par morsures de recluses, Loxosceles reclusa,  sont très très rarement, surtout en France. Alors trois morts en l’espace de quelques semaines, ce n’est pas naturel. Adamsberg va creuser et quand il creuse c’est forcément qu’il y a quelque chose. Et effectivement, il découvre que les trois victimes se connaissaient dans leur jeunesse.
A partir de là, Adamsberg va mener une enquête officieuse qui va le mener dans différentes régions de France, il va faire des rencontres, des découvertes. Cette enquête va apporter une tension supplémentaire dans l’équipe, des clans se forment et la rivalité avec Danglard s’accroît. L’enquête est complexe, surprenante, l' »arme » utilisée est improbable voire impossible, le mobile obscur. Mais cela n’arrête pas Adamsberg. Une fois que quelque chose l’interpelle il faut qu’il aille au bout.
J’ai eu un peu de mal au début de mon écoute à entrer dans le récit car je trouvais les personnages un peu trop caricaturaux. La première intrigue me semblait simpliste par rapport à ce que je me rappelais de mes anciennes lectures. Mais très vite, on comprend qu’il s’agissait juste d’une mise en bouche, d’un prétexte pour faire revenir le commissaire et le plonger à nouveau dans une énigme digne du personnage. Passé ce passage, je me suis donc prise au jeu (et il fallait le faire avec un thème sur les araignées!!). Il paraît évident que quelqu’un se cache derrière ces différents décès. Mais qui? Pourquoi? et plus l’enquête avance, plus on semble perdu. Les pistes se multiplient, les mobiles aussi. On a l’impression par moment qu’Adamsberg ne sait pas trop où aller et comme il mène ça de façon discrète il flirte avec la légalité. Son enquête le fait voyager et faire des rencontres atypiques (je pense au professeur arachnologue ou à Irène Royer, une personne âgée qui mène sa propre enquête). Mais cette histoire de recluse va également faire remonter des choses de son passé. Décidément, une araignée provoque souvent des réactions en chaîne! D’ailleurs, en parlant de réaction, cela m’a donné envie d’en savoir plus sur les araignées recluses mais aussi sur les recluses « humaines » – si je puis dire cela comme ça!!. J’ai ainsi appris que vers chez moi, il y avait un quartier appelé la « recluserie » où des femmes s’isolaient volontairement. La partie consacrée à ce type de recluse m’a d’ailleurs fait inévitablement pensé à Du domaine des murmures de Carole Martinez (que je ne peux que vous conseiller!)
Les différentes personnalités présentes dans ce roman policier sont très riches et parfois complexes. Adamsberg est quelqu’un d’intuitif et qui a un don pour les associations d’idées. Parfois j’ai eu du mal à le suivre et j’ai compatis avec son équipe. Bizarrement j’ai également apprécié Danglard malgré son caractère difficile. C’est quelqu’un de pédant, qui aime montrer ses connaissances aux autres mais on sent aussi qu’il est impliqué dans son travail et que s’il réagit comme ça vis à vis d’Adamsberg c’est qu’il n’apprécie pas sa manière de faire (mais bon là j’avoue qu’ici il ne sag’it que d’une supposition puisque je n’ai pas connaissance de ce qu’il s’est passé entre eux  dans Temps glacières).
Il y a énormément de rancœur et de secret dans ce texte. A tous les niveaux. C’est ce qui fait aussi son intérêt, qui provoque l’envie d’avancer encore et encore. De savoir. Et de se demander, quand on connaîtra le coupable, ce qu’il sera bon de faire. Que ferions-nous nous à la place d’Adamsberg ? Un récit qui pose un véritable cas de conscience!
Côté audio, ce récit est porté par la voix – et je pourrais même dire les voix! – de Thierry Janssen. Il a su donner ici du corps au texte et une plus-value en transformant sa voix, en donnant une identité vocale à chacun des personnages. Et je pense que cela ajoute à l’attachement pour certains personnages. En l’écoutant, j’ai eu parfois l’impression de voir les personnages évoluer sous mes yeux. Il apporte sa touche d’incrédulité face à la situation, sa touche d’empathie.
12992811_10209213650040435_505270499_n Au final, après un début laborieux, le nouveau Vargas a su me séduire et me tenir en haleine jusqu’au bout!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s