Roman "jeunes adultes"

Rage d’Orianne Charpentier

Rage

Auteur : Orianne Charpentier

103 p.

Gallimard, 2017 (Scripto)

résumé RAGE… C’est le surnom que son amie lui a donné.
C’est désormais ainsi qu »elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d’avant, celui de son enfance, d’avant l’exil, la déchirure. Son pays d’origine, on ne le connaîtra pas.
Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d’un chien – dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l’animal…

çacommencepar Elle se glisse dans le métro, elle s’assoit sur un siège. elle se tasse contre la paroi de métal, tout contre al vitre. Elle serre les genoux, si fort que les os se touchent en une pression douloureuse.
Mais cette douleur n’est rien.

 

cequejenaipensé Rage est un petit roman mais un roman puissant ! Orianne Charpentier a une écriture à la fois toute en finesse et acérée.

Rage, c’est le surnom de la jeune fille de ce roman. Elle a un passé difficile. Un passé qui lui colle à la peau; Un passé qui la déchire. Un passé qui la torture encore et toujours. C’est une jeune réfugiée isolée. Là-bas, dans son pays d’origine, elle a connaît l’horreur. Elle a réussi à fuir et à trouver refuge en France. Mais seule, sans sa famille. Ce qu’elle a vécu couve en elle. La rage, la colère la dévore de l’intérieur. elle ne fait confiance à personne surtout pas aux hommes. La peur ne la quitte jamais. Les cauchemars la poursuivent. La seule personne a qui elle fait confiance c’est Artémis, une jeune réfugiée isolée elle aussi. C’est la seule qui a réussi à l’apaiser, à l’apprivoiser. Elles sont inséparables. Alors quand cette dernière lui propose d’aller à une fête, Rage la suit. La boule au ventre. Et puis alors qu’une crise d’angoisse la submerge, elle s’isole dans le jardin, prend l’air et rencontre un chien errant. Un chien qui fuit. En sang. Dans ses yeux elle y voit une détresse, une peur qu’elle connaît bien. Le chien est mourant. Les traces de tortures sont évidentes. Jean, l’hôte de la soirée, va les emmener dans une clinique pour tenter de sauver la bête. Un combat vient de commencer. Une lutte de survie, d’espoir vers un avenir possible, malgré tout…

Ce roman met des mots justes, des mots percutants sur les douleurs et l’angoisse de Rage. Cette détresse  que le lecteur reçoit en plein cœur. Par empathie, il reçoit toutes les émotions de Rage. Que ce soit pour son passé et pour son combat pour la survie du chien. Un combat métaphorique vis-à-vis de sa survie à elle. J’ai vraiment apprécié la relation qui est en train de naître entre Rage et Jean. Il y a quelque chose en lui qui l’apaise, qui lui fait peur aussi. Car elle ne croit pas en l’homme, et très peu en l’être humain. Peut-être est celui qui la comprendra ?

Rage est un très court roman certes pour aborder un thème si puissant, si dense. Mais Orianne Charpentier le fait avec beaucoup de talent. L’écriture claque, est brute. Elle saisit le lecteur. Le met dans l’ambiance dès les premières pages. Les émotions à fleur de peau. Son héroïne persévérante et combative ne peut laisser indifférent.

en bref Un roman court certes mais qui n’enlève en rien à sa profondeur et sa puissance!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s