Prix Audiolib/Roman policier

La Daronne de Hannelore Cayre

La Daronne

Autrice : Hannelore Cayre

lu par Isabelle de Botton

176 p. / 4h43

Editions Métailié, 2017

Audiolib, 2018

résumé « On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj. – Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination. J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. » Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ? Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux. Et on devient la Daronne.

 

extrait, lu par Isabelle de Botton

cequejenaipensé La Daronne, un roman policier bien singulier. Différent de ce que j’ai l’habitude de lie dans ce genre. Il m’a séduit par son ton désinvolte, par son originalité, par la justesse de son analyse de la société, par son humour, par sa dialogue et évidemment par le personnage de la daronne.
Plus d’une fois, j’ai été tentée de découvrir la plume de Hannelore Cayre et le prix Audiolib m’en a enfin donné l’occasion. 
Patience est une femme qui a toujours bossé dur pour les autres. Pour le bien être de ses filles et maintenant pour sa mère qui s’éteint petit à petit dans une EPHAD qui lui coûte une fortune. Son métier : traductrice en arabe pour le Ministère de la Justice. Elle passe des heures à traduire des écoutes téléphoniques entre dealers pour la police.
On pouvait même dire sans exagérer que ça débordait de toute ma personne comme un égout après l’orage. Je m’observais en détail. Mes seins, mes cuisses, mes bras … tout était devenu une cause perdue. Mon corps entier appelait au secours. Je devais me rendre à l’évidence : je devenais vieille.
Coincée par les factures, fatiguée par sa vie sans saveur, une idée germe en elle quand elle se rend compte qu’elle connaît la mère d’un de ces dealers sur écoute… Un gros coup de filet doit avoir lieu, la prise de l’année sans doute. Mais Patience en a décidé autrement… et se retrouve en possession de plusieurs kilos de drogue ! A partir de ce moment là, ce n’est plus la même Patience que l’on découvre entre les pages. Elle prend de l’ampleur, s’affirme, tout en donnant le change à son entourage. Entre amateurisme et chance, Patience joue avec les failles du système.

A peine arrivée au Quick, j’ai immédiatement reconnu mes interlocuteurs.
Un plaisir pour les yeux.
Porsche Cayenne aux vitres teintées, encerclée d’emballages de fast-food jetés par terre et garée sur une place handicapée, rap et climatisation à fond, les portières ouvertes – gros porcs avec collier de barbe filasse sans moustache, pantacourt, tongs de piscine, tee-shirt Fly Emirates PSG flattant les bourrelets, et pour la touche accessoire chic de l’été : pochette Vuitton balançant sur gros bide et lunettes Tony Montana réfléchissantes.
La Totale. Le nouvel orientalisme.
Dans ce roman, le lecteur se retrouve donc du côté de cette héroïne hors norme. Pas d’enquête du côté des flics, au contraire. On apprécie le cynisme dont la protagoniste fait preuve, ces remarques incisives sur le système. Le lecteur pourra compatir, partager ou du moins comprendre cette femme. Sa solitude, sa détresse face à la fin de sa mère. Quand l’occasion se présente à elle, elle est à un tournant de sa vie. L’expression « l’occasion fait le laron » prend bien son sens ici.
Hannelore Cayre, avocate pénaliste, connaît bien ce qu’elle romance ici. elle connaît l’envers du décor de la justice. Et tout comme son personnage, elle joue avec les failles existantes, avec cynisme et ironie.
Sinon, j’étais payée au noir par le ministère qui m’employait et ne déclarait aucun impôt. Un vrai karma, décidément. C’est d’ailleurs assez effrayant quand on y pense, que les traducteurs sur lesquels repose la sécurité nationale, ceux-là mêmes qui traduisent en direct les complots fomentés par les islamistes de cave et de garage, soient des travailleurs clandestins sans sécu ni retraite. Franchement, comme incorruptibilité on fait mieux, non ? Enfin, moi qui suis corrompue, je trouve ça carrément flippant.
L’autrice réussit à nous faire aimer un personnage qu’on ne devrait pas… En théorie, elle est passée du mauvais côté de la loi. Mais on ne peut qu’éprouver de l’empathie pour elle. Elle a juste saisi l’occasion pour s’en sortir.
J’ai donc découvert ce roman en version Audiolib, à travers la voix d’Isabelle de Botton qui a réussi à retranscrire l’innocence (je devrais plutôt dire l’inexpérience dans le domaine du trafic), la fatigue de cette femme. La voix accentue sans conteste au charisme de Patience, à son côté désabusée. Le jeu de l’actrice ajoute au réalisme de l’intrigue.
Une lecture plutôt enthousiasmante, surprenante par son décalage avec le genre. Une bonne surprise qui me donne envie de découvrir à l’occasion d’autres titres de l’autrice.
en bref Le portrait d’une femme désabusée, coincée dans une vie qui lui déplait et qui va réagir à sa façon. Un roman déroutant mais très prenant!

La Daronne sera adapté au cinéma avec Isabelle Huppert

Le réalisateur des films Les Femmes de l’ombre ou encore Arsène Lupin, va réalisé un film adapté du roman La Daronne d’Hannelore Cayre. Un film qu’il a coécrit avec l’autrice et dont la tournage a commencé en novembre 2018.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s