Roman "jeunes adultes"

Nos cœurs tordus – 1 de Séverine Vidal et Manu Causse

Nos cœurs tordus

Aureurs : Séverine Vidal et Manu Causse

223 p.

Bayard jeunesse, 2017

résumé Nouveau venu au collège Georges-Brassens, Vladimir, dit Vlad, a les genoux qui se cognent et les mouvements désordonnés d’un pantin désarticulé… Handicapé de naissance, et passionné de cinéma, il est aussi drôle, sensible, généreux et n’a pas la langue dans sa poche. Lou est séduite… et Vlad tombe amoureux. Mais Lou sort avec le beau Morgan…
Le jour de la rentrée, c’est un truc important. Ça a toujours été un moment que j’aime bien. Petit, je choisissais mes fringues la veille. Je les étalais par terre ou sur mon lit pour voir ce que ça donnait. J’aimais choisir la bonne trousse, la bonne gomme, le bon cahier de textes. Le matin de la rentrée, j’étais lavé, habillé, cartablé à 7h30. Debout (ou presque), sur le palier, à attendre qu’on m’emmène.
cequejenaipenséAu collège Georges Brasses, une nouvelle classe ouvre, une classe ULIS. Vlad, Mathilde, Dylan vont faire partie de ce dispositif. La rentrée est un moment important pour se faire de nouveaux amis, faire bonne impression… difficile quand on est différent. 
Et comme chaque matin, elle ne voit pas les genoux cagneux, les hanches en vrille, le dos en virage et les doigts crochus. C’est ça, l’amour d’une mère. Ça me tient debout.
Nos coeurs tordus se lit en quelques heures. L’écriture, fluide, nous embarque dans les émotions de chacun des personnages. Le collège est une étape dans la vie d’un jeune ado : les amours, les amitiés, les cours… Et même si l’on change à chaque chapitre de points de vue, pour moi le personnage clé est Vlad. Il est celui qui va être à l’origine du groupe d’amis qui va se former au fil des pages, il est celui qui dit tout haut ce qui le dérange quand on s’adresse aux handicapés, il est celui qui va mettre en place un beau projet qui va fédérer un groupe hétéroclite. J’ai beaucoup aimé sa sensibilité, sa façon d’être et sa façon de voir la vie, son humour, sa façon de vivre sa passion. Une passion qui va créer une dynamique au sein du groupe et au sein du roman : la création d’un film.
Nos coeurs tordus est un roman très émouvant, où les auteurs ont posé un regard attendri, touchant envers leurs personnages. J’allais dire ados mais un personnage phare est un adulte. Il s’agit de Flachard, le proviseur adjoint. Fan de séries tv, il est un peu dépassé par la charge de travail et le travail qu’il fournit n’est pas reconnu par sa hiérarchie.
Au fil des pages, on oublie que ces ados sont différents et c’est bien le message de ce roman : la vie peut ne pas nous épargner, être « différent » mais on a tous les mêmes rêves d’amour, d’amitié, de vie.
– Alundeissi.
Elle me regarde d’un air surpris :
– Ca veut dire quoi ?
– Ca veut dire… Ca veut rien dire. C’est pas du Crypto, c’est autre chose. C’est… une langue avec un seul mot. Un mot tout court, tout simple, pour dire à côté de toi je me sens bien, en même temps tout retourné et tout calme. Et j’aimerais qu’on reste comme ça longtemps, longtemps, parce que je ne sais pas quoi dire ni quoi faire, mais que je ne veux pas que ça s’arrête, jamais. Et le même mot voudrait dire quand je suis avec toi j’ai envie de changer pour te plaire, mais pas changer-changer, je veux rester moi-même et te plaire comme ça, juste changer les trucs que je fais pour éloigner les autres quand ils se rapprochent trop, parce qu’avec toi pas besoin, tu ne seras jamais trop près de moi. Et puis aussi maintenant que j’ai balancé tout ça je suis comme un con si tu t’en vas, mais tant pis parce que si j’avais tout gardé sur le cœur je crois que j’en aurais crevé.
Les relations qui se créent sous nos yeux sont sincères, belles. On sourit, on rit, on verse notre petite larme en leur compagnie. J’ai aimé les personnages pour leur vivacité, leur sincérité, leur crédibilité. On a là un beau message de tolérance, d’entraide et d’amitié.
Il y a dans la vie des moments parfaits de ceux qu’on voudrait garder au chaud pour plus tard.
En refermant ce livre, j’étais heureuse, et encore plus à l’idée de retrouver les personnages tout bientôt puisqu’un tome deux est déjà paru !
en brefUn roman choral sur la différence et l’adolescence.

4 réflexions sur “Nos cœurs tordus – 1 de Séverine Vidal et Manu Causse

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #393# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s