Roman

Si loin, si proches de Françoise Bourdin

Si loin, si proches

Autrice : Françoise Bourdin

261 p.

Belfond, 2019

résumé Lorenzo Delmonte consacre tout son temps au grand parc animalier qu’il a fondé dans le Jura. Quand un ancien camarade d’études lui propose de venir passer un mois dans la réserve de Samburu, au Kenya, Lorenzo voit là une occasion inespérée d’observer la faune sauvage dans son habitat naturel. Pour la première fois, il accepte de s’absenter et de confier la responsabilité du parc à son équipe, sous la direction de Julia, sa meilleure vétérinaire.Alors que ce grand voyage lui fait découvrir une nouvelle facette de son métier et confirme son engagement pour la protection des espèces menacées, ses sentiments pour la belle Julia s’imposent à lui. Loin des yeux, loin du cœur ? Bien au contraire : séparés par des milliers de kilomètres, ces deux êtres n’ont jamais été aussi proches…

çacommencepar Repéré par l’un des soigneurs du parc, le vieil homme avait été signalé à Lorenzo, comme tout individu au comportement anormal. S’appuyant sur sa canne, le monsieur s’arrêtait un peu partout, regardait autour de lui et hochait la tête.

cequejenaipensé Ah la la ! Quel plaisir de retrouver Lorenzo et son parc! Il m’avait manqué!
Si loin, si proches est la suite de Gran Paradiso dont je vous ai parlé il y a quelques mois. On y faisait la connaissance de Lorenzo qui venait d’hériter d’un terrain au cœur du Jura. Vétérinaire, passionné par les animaux, il a eu l’idée d’y créer un parc animalier fidèle à ses valeurs éthiques, en respect de l’animal. Dans ce premier tome, on assistait à son combat pour aboutir à son rêve. A ses côtés, il y avait Julia, une ex, dont il était toujours amoureux. Côté famille, Lorenzo était le fils d’un italien et d’une française qui s’était remarié avec un pharmacien parisien. Ce dernier n’a jamais accepté son beau-fils et le faisait bien sentir.
Dans ce second tome, le parc connaît une belle réussite même si obtenir des fonds est toujours aussi compliqué. Côté sentimental, Lorenzo est enfin décidé à reconquérir le cœur de la belle Julia mais il est si peu sociable et si maladroit dans ses actes que cela amène quiproquos sur quiproquos! Bref, il va ramer ! Côté familial, toujours autant de haine de la part de son beau-père, mais heureusement qu’il peut compter sur l’amour de sa mère et de ses demi-frère et demi-sœurs. Et grande première pour lui depuis l’ouverture du parc : il part un mois dans une réserve africaine retrouvé un ancien ami de l’école vétérinaire. La séparation n’est pas facile pour lui mais il a besoin de prendre l’air et surtout du recul !
J’ai A-DO-RE retrouver Lorenzo (toujours aussi charismatique et attachant), Valère, Julia et les autres ! J’ai eu l’impression de prendre un bon bol d’air frais au cœur de ce parc, et comme à la dernière fois, je me dis que j’aimerais le visiter!! Pour Françoise Bourdin, c’est l’occasion de défendre le travail effectué dans les parcs animaliers comme celui de Lorenzo, un travail en respect de l’animal, en vue de la sauvegarde des espèces, de mettre en place des réimplantations dans leur milieu naturel. Un combat de tous les jours, réalisé par des passionnés. Dans ces deux romans, l’autrice insiste beaucoup sur l’amour qu’elle porte aux animaux et à la nature. Elle a vraiment à cœur de démontrer l’utilité de ces parcs pour la préservation des espaces en danger. Elle veut sensibiliser un large public tout comme son héros. 
Autre thème prépondérant : la famille. Comme souvent chez Françoise Bourdin. Et il faut dire qu’elle tient, dans ce roman, un champion. Je l’avais détesté dans le premier tome et il n’est pas beaucoup mieux dans cette suite : Xavier, le beau-père. Quel personnage malsain… mais elle arrive à montrer une facette de son caractère qu’on n’avait pas encore vu jusque là… mais ce n’est pas pour ça que je l’aimerai!! Ici, elle traite le thème familial par l’angle d’une fratrie soudée, aimante. Il y est aussi question d’acceptation de l’autre, et des non-dits fragilisant les rapports de certains.
en bref Une suite qui permet de retrouver des personnages que j’avais adoré dans Gran Paradiso. Un roman humain!
Photo : Blaise Lavigne

Une réflexion sur “Si loin, si proches de Françoise Bourdin

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #412# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s