Roman "jeunes adultes"

Le Silence du serpent blanc d’Arnaud Tiercelin

Le Silence du serpent blanc

Auteur : Arnaud Tiercelin

108 p.

Le Muscadier, 2019 (Rester vivant)

résumé Depuis trois ans, dans mon pays, on a un roi. Et on ne parle plus. On ne chante plus. On n’a plus le droit. On murmure à peine quelques mots. Même les oiseaux se taisent. Depuis trois ans, la vie est si triste ici. Et puis, est arrivée Pamina. C’est une nouvelle dans ma classe. Elle est belle et avec elle, je me sens pousser des ailes. Le silence a trop duré. Je veux combattre notre roi.

cequejenaipensé 3 ans… 3 ans c’est long quand on ne peut parler qu’un certain quota de mots par jour. Surtout quand on est ado. Surtout quand cette situation devient invivable. Surtout quand on a envie de crier que tout ça n’est pas normal.

Il y a trois ans il y a une de nouvelles élections présidentielles, et l’homme fraîchement élu s’était autoproclamé roi et a fait voter une loi du silence. Des caméras radars ont été installé dans les rues, les écoles, et au sein même des foyers. Dès que le quota de mots est dépassé les militaires débarquent et selon la gravité de l’infraction soumet une « punition » ou embarque le contrevenant. C’est un véritable enfer pour Thibault, le jeune héros de ce roman. Surtout que son père a disparu et qu’il n’a qu’une envie c’est de savoir où il peut bien être. Il subit cette vie. Un jour, une nouvelle arrive dans sa classe, la belle Pamina. Et elle n’a pas l’air au courant des lois de leur pays! Elle ose s’adresser tout fort en classe, et n’a pas l’air accablé par la situation. Cela intrigue notre héros qui tombe sous le charme de cette rebelle qui cache un secret ! Avec elle, il va découvrir un pan de l’histoire de son pays que tout le monde ignore.

Nous, on n’a jamais eu de gros problèmes avec les militaires. De toute façon, Maman était toujours sur notre dos, nous mettant en garde si l’un d’entre nous tentait de raconter une blague ou sa journée à l’école.

Une fois commencé, il est difficile de lâcher ce roman (heureusement il est court!!). Le lecteur se retrouve piégé à son tour dans ce monde du silence assourdissant et pesant. Tout comme Thibaut on a des milliards de questions (pourquoi tout le monde laisse faire? pourquoi personne ne s’est levé contre cette dictature du silence? Ce n’est pas sans rappeler Matin brun de Pavloff non ?). Ça nous démange de faire du bruit (d’ailleurs bizarrement pendant mes lectures j’écoute souvent un peu de musique, ici j’ai éprouvé le besoin de l’éteindre pour ne pas faire remarquer Thibault peut-être?!). On y retrouve des éléments du conte mais aussi du roman d’anticipation et même du roman fantastique, les genres se mêlent avec brio sous la plume d’Arnaud Thiercelin. Ses mots envoûtent, nous plonge dans son univers jusqu’à une chute… surprenante? Oui voire même plus !

 

 

en bref Un court roman entre conte, anticipation et fantastique efficace et prenant! N’hésitez pas à tenter l’expérience !

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s