Roman

The Hate U give d’Angie Thomas

The Hate U give
La Haine qu’on donne

Autrice : Angie Thomas

trad. de l’américain par Nathalie Bru

492 p.
Nathan, 2018

 

 

résumé Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

 

çacommencepar Je n’aurais pas dû venir à cette fête.
Je ne suis même pas sûre d’être à ma place, ici. Pas que je me prenne pour une bourge, ni rien. Mais il y a juste des endroits où ça ne suffit pas d’être moi. Aucune version de moi ne convient. La soirée de Spring Break de Big D est un de ces endroits.

cequejenaipensé Mauvais endroit mauvais moment. Ou pas.
Starr vit dans un quartier difficile. Les gangs y font la loi. enfant, elle a vu mourir sa meilleure amie sous ses yeux. Cette violence, ces menaces quotidiennes, ses parents ne veulent plus que leurs enfants grandissent au milieu de ça. Alors ils font leurs études dans un lycée d’un autre quartier, plus chic. Starr, qui a 16 ans, y a ses amis, son petit-ami. Elle s’y épanouit mais elle a toujours fait une séparation entre ses deux mondes, ses deux vies. Elle a l’impression qu’elle ne peut pas être la même. Et jusque là elle en est heureuse.
Un soir où elle est en voiture en compagnie d’un de ses meilleurs amis d’enfance, ils se font contrôler pour la police. Le contrôle tourne mal, le policier commet l’irréparable en tirant sur son ami. Starr est sous le choc. Il n’avait rien fait de mal. Ils n’ont rien fait de mal. Alors pourquoi?
Sous le choc, mais étant le seul témoin, Starr va être partagée entre la peur des répercussions quand on saura qu’elle a tout vu, la peur de dire la vérité face à la police, la peur d’être vu différemment par les amis de son lycée, et par son envie de défendre la mémoire de son ami que l’on traîne dans la boue.
Starr est une jeune fille épatante. Elle a peur c’est vrai (et on la comprend) mais elle a aussi un très fort désir de vivre sa vie comme elle en a envie. Les décisions sont difficiles à prendre. Elle est révoltée par l’injustice dont est victime son ami. Elle est submergée par ses émotions, entre ce que lui disent les adultes, ce qu’elle entend dire ses amis sur son quartier, à propos de son ami.
On a là un récit fort, engagé, un témoignage ou plutôt un reflet de ce que vit quotidiennement une bonne partie de la population américaine. Les préjugés ont la dent dur.
J’ai été profondément touché par le personnage de Starr, par sa sensibilité, son humanité.
Son histoire nous émeut, nous ébranle.
12992811_10209213650040435_505270499_n Un roman indispensable.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s