Roman policier

Le Corbeau d’Oxford de Faith Martin

Le Corbeau d’Oxford, une enquête de Loveday et Ryder

Titre original : A fatal obsession

Autrice : Faith Martin

traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Alexandra Herscovici-Schiller

HarperCollins, 2019 (Noir)

résumé Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s’en inquiéter.
Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d’Oxford sont mobilisés.
La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l’enquête et chargée d’assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au cœur d’une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d’Oxford…

çacommencepar Le cadavre sagement allongé sur le lit garda le silence tandis que le quinquagénaire examinait la pièce. C’était une chambre très agréable : vaste, luxueuse, bien agencée, toute en bleu et argent. L’une des deux grandes fenêtres à guillotine était entrouverte, laissant entrer une brise d’été chaude qui gonflait les voilages délicats et charriait une odeur de chèvrefeuille venue des jardins luxuriants, parfaitement entretenus.

cequejenaipenséUn roman policier so british ! Le légendaire flegme britannique est ici bien représenté! On a un récit calme, posé, réfléchi, presque imperturbable.

Nous sommes au dbut des années 1960, à Oxford. Trudy Loveday est une jeune policière qui doit faire face aux préjugés dû à son sexe. Elle est censée être fragile, peu logique et pas très vive d’esprit. Mais Trudy est bien le contraire de tout ça et elle est bien décidée de montrer à ces messieurs qu’ils se trompent sur la gente féminine. Elle rêve de devenir enquêtrice. Et elle va peut-être enfin pouvoir démontrer ses capacités.

Un riche industriel vient de recevoir des menaces anonymes. Il les prend au sérieux et la police aussi. On va le mettre sous surveillance jusqu’à l’ultimatum posé par le corbeau : son fils doit mourir le lendemain à midi. Mais à l’heure dite, c’est un autre homme qui meurt, un homme dont le nom va faire ressurgir des souvenirs et faire renaitre les doutes du Dr Clement Ryder, médecin légiste. Quelques années auparavant, le corps d’une femme avait été retrouvé sans vie dans son lit. On avait conclu à un accident mais pour le Dr Clement Ryder il y avait quelque chose d’anormal dans les conclusions des enquêteurs. Le médecin étant quelqu’un de peu apprécié à cause de son caractère, on lui colle dans les pattes la dernière recrue histoire qu’il puisse mener sa propre enquête et qu’il ne les embarrasse pas trop alors qu’ils sont tous occupés par cette histoire de menaces. Trudy et lui vont donc former un duo atypique, mais qui va se révéler être très efficace. En effet, le médecin n’aura aucun doute quant aux capacités et à l’intelligence de la jeune femme.

Décidément, cette jeune femme n’était pas à une contradiction près. Brillante mais naïve, innocente mais rusée, déterminée et têtue, mais prompte à rougir. Elle était encore inachevée, fragmentaire, au point qu’il s’inquiétait parfois. Et pourtant, il était indéniable qu’elle l’aidait à organiser, analyser et évaluer ses idées. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il sentait qu’ils feraient une excellente équipe.

J’ai bien apprécié l’ambiance des années 60 décrite par Faith Martin. Il en ressort de l’authenticité, qui donne une aura particulière aux personnages. L’intrigue prend le temps de se mettre en place, tout comme la présentation des différents protagonistes. On a ainsi peu à peu tous les éléments pour éclaircir les deux enquêtes qui semblent imbriquées. On se retrouve attirer par le rythme lancinant, grappillant les indices ici et là, mettant les pièces du puzzle en place, jusqu’au moment de la révélation où le rythme accélère, à bon escient.

J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir et à suivre les aventures de ce duo plein de charme, dont j’espère bientôt retrouver la suite des aventures.

 

en brefUn roman policier so british !

2 réflexions sur “Le Corbeau d’Oxford de Faith Martin

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s