Bande dessinée

Eden – 1. Le visage des sans-noms de Fabrice Colin et de Carole Maurel

Eden – 1. Le visage des sans-noms

Scénario : Fabrice Colin
ill. Carole Maurel

76 p.

Rue de Sèvres, 2018

résumé Depuis un tremblement de terre, Phoenice, anciennement San Francisco, est divisé en deux zones : les quadrants, où vit la majeure partie de la population, et le cœur, où vivent les élus, protégés par un mur et détenant tous les pouvoirs. Jonas, 14 ans, vit avec sa mère dépressive, un père révolutionnaire et une soeur qui vient de réussir l’Ascension, un concours pour intégrer les élus.

cequejenaipensé Cette bande dessinée me faisait de l’oeil depuis un moment à la médiathèque. J’ai enfin pu mettre la main dessus (les deux tomes sont très souvent empruntés) et me voilà donc pour un compte rendu.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Mais une fois cela fait, j’étais contente d’avoir le second tome sous la main pour en savoir un peu plus sur cet univers.

Nous sommes dans le futur, dans un monde qui a été transformé par un événement radical. L’humanité reprend peu à peu sa place. Une élite s’est mis en place et Jonas, issu du peuple, révise tant qu’il peut pour les épreuves le permettant de rejoindre cette partie de la population et donc de vivre un futur plus serein et aussi retrouver sa sœur déjà « recrutée ». Jonas est épuisé par tous ses efforts mais son objectif se rapproche. Malheureusement, il va apprendre que le système n’est pas sain. De plus la colère gronde et une rébellion est en train de naître.

Ce premier tome présente les personnages et place l’intrigue. C’est un peu long à se mettre en lace peut-être mais c’est essentiel pour planter les bases et appréhender les éléments que nous proposent les auteurs.

Les illustrations de Carole Maurel sont un peu plus anguleuses par rapport aux illustrations de Luisa, ici et là que j’avais beaucoup apprécié mais elles répondent bien à l’ambiance, notamment avec la palette de couleurs choisies.La lecture du tome 2 m’a donc permis d’entrer un peu plus dans l’univers et donc d’en savoir plus sur ce qu’il s’est passé et ce qu’il est en train d’arriver. On a eu le temps de s’attacher aux différents personnages et donc on apprécie de les voir évoluer et de nouvelles révélations relancent l’intrigue.

 

 

 

 

Les articles sont regroupés chez Stephie cette semaine.

16 réflexions sur “Eden – 1. Le visage des sans-noms de Fabrice Colin et de Carole Maurel

  1. Humpf… je suis un peu bougonne ces temps-ci, dans le choix de mes lectures. Je pense que ce n’est pas le bon moment pour moi de lire ce type de BD.

  2. J’aime beaucoup le trait de cette dessinatrice. Si je tombe dessus, je lirai mais je n’en fais pas une priorité

  3. j’ai bien aimé le premier tome même si je partage ton avis, c’est un peu long à ce mettre en place. Je n’ai pas encore lu le tome 2

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s