Roman "jeunes adultes"

Mon cœur qui bat si fort de Alf Kjetil Walgermo

Mon cœur qui bat si fort

titre original : Mitt Bankande Hjarte

Auteur : Alf Kjetil Walgermo

trad. du norvégien par Marina Heide

230 p.

Bayard jeunesse, 2014

résumé Amanda va avoir quatorze ans et elle est amoureuse pour la première fois. Alors qu’elle s’apprête à embrasser David, elle a un malaise. Le diagnostic est sans appel : Amanda souffre d’une malformation cardiaque et sa seule chance de survie est une transplantation. Elle est placée sur liste d’attente. Entre questionnement existentiel et révolte, Amanda qui s’affaiblit physiquement, trouve du réconfort dans l’amitié qu’elle noue avec un vieil homme. Mais elle fait aussi l’expérience de la solitude quand, dans un moment d’égarement, sa meilleure amie Jenny la trahit.

çacommencepar J’avais treize ans et demi quand je suis tombée amoureuse de David. Jenny était la seule à savoir qu’il me plaisait. Ensemble, on parlait de presque tout.

cequejenaipensé Dans Ma chère soeur, Alf Kjetil Walgermo abordait le thème du deuil. Ici, celui de la maladie. Cet auteur aime les thèmes joyeux apparemment! 

Sa jeune héroïne, Amanda, a tout juste 14 ans. Elle a une vie typique d’adolescente oscillant entre problème scolaire, d’amitié et d’amour. Elle a 14 ans et vit son premier amour… secret pour l’instant. Pour le beau David. Mais elle est sûre qu’il ne l’a pas remarquée. Les vacances d’été commencent et ses journées sont rythmées par ses ballades à vélo et ses rencontres avec David. Mais malheureusement, son été va virer au drame. Un malaise et les médecins lui apprennent que son cœur est très malade et qu’il va lui falloir une greffe le plus rapidement possible.

J’avais rêvé de couleurs. D’abord, il y avait eu du rouge avec des pointes de jaune. Puis du bleu et du noir. Et ensuite du mauve, un long moment. Enfin, du blanc. C’était un songe muet, seulement baigné de couleurs. Le premier en son genre.
Allongée dans mon lit, j’avais senti mon cœur s’affoler. Il avait battu si violemment qu’il avait failli lâcher.
Mon cœur s’était arrêté.
J’étais morte.
Morte.
Partie très loin.

Véritable coup de massue pour la jeune fille. Elle va devoir apprendre à vivre avec cette peur quotidienne, avec cette épée de Damoclès au dessus d’elle. Sa vie en est forcément chamboulée. Déni, acceptation, colère, elle va passer par toute une gamme de sentiments tout aussi compréhensible les uns que les autres. Tout en attendant l’appel salvateur, elle doit continuer sa vie d’adolescente et apprendre à vivre avec son cœur malade. Cela fait beaucoup pour une jeune fille.

Est-ce qu’on peut mourir à quatorze ans ?
Et à treize ans? Voire treize ans et demi ?
Mes grands-parents sont tous les deux morts avant ma naissance. Chaque minute, quelqu’un s’éteint, quelque part dans le monde. Mais de là à ce que ça puisse m’arriver…C’était dur à admettre.

L’auteur a su se glisser dans la peau de cette adolescence et exprimer ses sentiments, ses questionnements. Il allège l’ambiance lourde de la thématique de son récit avec une intrigue parallèle : la première histoire d’amour d’Amanda. On s’attache à cette jeune fille et on espère à ses côtés. On la voit changer, combattre.
L’écriture d’Alf Kjetil Walgermo est assez agréable à lire, c’est fluide et simple, car il adopte le vocabulaire à l’âge de son personnage sans en faire trop.

en bref Une courte histoire, bien menée et touchante.

Challenge Jeunesse Young adult

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s