Bande dessinée

L’île aux remords de Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice

L’île aux remords

Auteurs : Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice

78 p.

Bamboo, 2017 (Grand Angle)

résumé Un fils revient au pays après 25 ans sans avoir donné la moindre nouvelle à ses parents qu’il a quittés brutalement pour entrer dans l’armée. « Viré » d’Indochine par le Vietminh, il a fini par s’installer près de « chez lui », sans pour autant renouer vraiment avec son père, veuf, qui vit encore dans ses collines des Cévennes. C’est à la faveur des terribles inondations de 1958 qu’ils vont se reparler, remonter le temps, refaire l’histoire, leur histoire.

cequejenaipensé Un véritable déluge s’abat sur les Cévennes. Alors que les routes sont coupées, le médecin du village brave les éléments pour venir en aide à un de ses patients isolés. Arrivé sur un pont, l’eau emporte sa voiture mais il arrive à s’en sortir. Arrivé chez son patient, on découvre qu’il s’agit en réalité de son père. Ce dernier va très bien et il est certainement le seul du coin à être heureux car sa maison située sur une colline est isolée comme s’il avait une île pour lui tout seul, et c’est un passionné d’îles!

Se retrouvant face à face, les rancœurs qu’ils ont l’un pour l’autre remontent, les souvenirs aussi. Le père va révéler son passé à son fils, le fils va raconter ce qu’il a vécu loin des Cévennes pendant des années, dans les différents bagnes où il a officié…

En un tome, beaucoup de choses sont dites et révélées pour le père et le fils. Ils vont apprendre qui ils sont réellement, ce qu’ils se sont cachés durant toutes ces années. Ce sera pour les auteurs l’occasion de survoler l’Histoire, de l’Indochine aux colonies françaises. On apprend des choses sur le contexte politique des différentes époques évoquées, notamment sur les bagnes. On reste parfois sur notre faim dans ces retours historiques brefs, où j’aurais voulu en savoir plus. Les auteurs s’attardent plus sur l’histoire familiale complexe et pleines de secrets.

J’ai beaucoup apprécié le travail d’illustration en aquarelle, changeant de tons selon les époques et les thèmes traités.

Une bande dessinée très intéressante à lire.

 

 

Les articles sont regroupés chez Stephie cette semaine.

10 réflexions sur “L’île aux remords de Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice

  1. Graphiquement c’est très beau, mais j’avais préféré « facteur pour femmes », j’avais trouvé quelques facilités de scénario sur celui que tu présentes.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s