Feel good books/Roman

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Quand nos souvenirs viendront danser

Autrice : Virginie Grimaldi

Lu par Colette Sodoyez

6h41

Audiolib, 2020
Fayard, 2019

résumé « Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus ». A travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

cequejenaipenséUne nouvelle fois, Virginie Grimaldi nous offre un roman passionné, doux, drôle et touchant.

Nous sommes dans l’impasse des Colibris, un quartier habité depuis des décennies (63 ans exactement!) par les mêmes personnes. Des personnes qui ont partagé les bons comme les mauvais moments, qui ont partagé leur histoire, qui ont vieilli ensemble. Ces personnes ce sont Joséphine, Marius, Rosalie, Anatole, Gustave et notre narratrice Marceline. C’est par sa voix qu’on va découvrir leur histoire et le drame qui leur arrive. Ce drame, c’est la faute du maire : il a décidé de construire une nouvelle école et un parking adjacent… dans LEUR quartier. Il veut détruire leurs maisons, les expulser, effacer les souvenirs.

–Monsieur Mouron, a-t-il dit, il va falloir y mettre du vôtre si vous voulez ralentir l’évolution de la maladie.
–Monsieur Masson, ai-je repris.
–Pardon ?
–Il s’appelle Monsieur Masson, pas Monsieur Mouron.
–Humm, a-t-il fait sans plus se soucier de moi.
–Non, pas humm ai-je insisté. Depuis le début de la séance, vous traitez mon mari comme s’il n’existait pas. Ses membres se paralysent, pas ses émotions ! L’homme que vous avez en face de vous a eu votre âge, et un jour, peut-être aurez-vous le sien. Vous êtes tous deux des humains. Vous serez alors heureux que les médecins vous offrent un peu de considération.

Mais le maire n’a pas pensé une seule seconde qu’il rencontrerait une telle résistance à son projet. Marius a décidé de monter un groupe contestataire – les octogéniaux – et ensemble ils vont mener des actions coup de poing! Et on ne s’ennuie pas une seule seconde avec eux!! ça je peux vous le promettre car ils débordent d’idées farfelues pour se faire entendre! Et si on rit beaucoup à leurs côtés, on vit aussi les moments émouvants qu’ils ont vécu et qu’ils vivent encore aujourd’hui. Ce quartier, en soixante trois ans, a été le théâtre de biens des choses. Et surtout d’un drame qui a fragilisé l’entente entre nos six personnages.

Je me balade dans notre couple les yeux fermés, je connais chaque mur, chaque porte, j’y suis chez moi.
Mon foyer, c’est nous deux.

Pendant mon audiolecture, je suis passée par une palette très riche d’émotions et de réactions. Les larmes aux yeux plus d’une fois, des éclats de rire aussi… et même un fou rire (merci merci merci Virginie Grimaldi pour les scènes où Marceline découvre un programme de téléréalité! Succulent!!).

Marceline dont on entend la voix dans le passé puis dans le présent a beaucoup changé, et on se demande ce qui a pu lui arriver pour qu’elle change autant (en apparence). On comprend assez vite que c’est lié au drame du quartier mais l’autrice nous dévoilera le fin mot de l’histoire assez tard dans le texte.

Les souvenirs sont mes biens les plus précieux. Il m’arrive de penser à ma grand-mère, qui les a perdus les uns après les autres, de me demander ce qui se passe dans une tête dévalisée de son histoire. Peut-on s’émouvoir de l’odeur de l’herbe fraîchement coupée si elle ne nous renvoie pas à nos après-midi d’enfance ?

Ce roman a convoqué en moi des souvenirs personnels, a provoqué un questionnement, mais surtout a fait naître des émotions profondes. Les relations entre les personnages sont exceptionnelles, l’histoire est très réaliste. ON sent que l’autrice aborde des thèmes qui la touchent beaucoup. Elle aborde le thème de la vieillesse, de la maladie et des souvenirs et ça ne peut laisser indifférent. Et jusqu’au bout elle aura su me surprendre. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin si belle et si bouleversante à la fois.

– Marius ! demande Joséphine, où puis-je trouver une couverture ?
– Je n’en ai aucune idée. Vous avez froid ?
– Non, c’est Facebook qui me demande une photo de couverture.
Grégoire hurle de rire. Je remets mes bouchons d’oreilles. Le trajet va être long.

Dans la version Audiolib, c’est Colette Sodoyez qui prêtent sa voix à Marceline et à ses aventures uniques en son genre. L’actrice réussit à jouer de sa voix pour interpréter tour à tour une Marceline qui a vingt ans, pleine de rêves et d’espoir, puis une Marceline de quatre vingt ans, usée, un poil grincheuse, souvent de mauvaise humeur mais toujours aussi amoureuse de son mari. J’ai vraiment apprécié son interprétation, et l’émotion qu’elle transmet à travers les mots de Virginie Grimaldi.

Une nouvelle rencontre avec les mots tendres et sensibles de Virginie Grimaldi. A chaque roman, mon amour pour ses histoires se confirment.
 
Vis, danse, ris, aime, cours, découvre, vibre, profite. Ne perds jamais de vue l’essentiel : l’histoire a vraiment une fin.

4 réflexions sur “Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

  1. « J’aime vraiment beaucoup Virginie Grimaldi ! Et il faut que j’offre ce livre à ma fille qui se destine à travailler avec des personnes âgées !!!
    Merci de ta présentation !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s