Albums

Le Garçon invisible de Trudy Ludwig et Patrice Barton

Le Garçon invisible

Auteurs : Trudy Ludwig et Patrice Barton


n.p.

Editions D’Eux, 2020
à partir de 6 ans

résumé Voici Arthur, le garçon invisible. Personne ne le remarque, personne ne le choisit dans son équipe, personne ne partage ses jeux avec lui, personne ne l’invite non plus à son anniversaire… jusqu’à la venue d’un nouveau dans la classe. Ce ravissant album montre à quel point les petites attentions peuvent permettre à un enfant de s’intégrer à un groupe et de s’épanouir.

cequejenaipensé Je découvre la maison d’éditions D’Eux, maison québécoise, avec ce magnifique album autour du thème de l’estime de soi, de la relation à l’autre.

Dans une classe, la maîtresse est accaparée par l’énergie débordante de deux élèves. Ils sont turbulents, demandeurs. A tel point que certains de ses élèves s’en retrouvent comme effacés, comme inexistants, comme invisibles. C’est le cas du jeune Arthur. Dans cette classe colorée et énergique, il est isolé, n’arrive pas à aller vers les autres,  ne se trouve pas suffisamment intéressant.

Nathan et Sophie
prennent beaucoup de place.
Arthur, pas du tout.

C’est avec un mal au cœur grandissant que nous tournons les pages de cet album. On découvre jusqu’à quel point la solitude accapare la vie de ce petit garçon. On ressent son envie de se mêler aux autres, avec l’espoir d’être choisi dans une équipe, d’être remarqué par un autre petit camarade. Mais ce n’est pas le cas. Alors, comme il est doué en dessin, il s’enferme dans sa bulle et crée, imagine un monde où il a de l’importance, où il sert à quelque chose. Mais cette « mise à l’écart » pourrait bien toucher à son terme avec l’arrivée d’un nouvelle élève.

Les illustrations accompagnent à merveille cet album. Dans des couleurs pastel, les dessins prennent vie à coup de papiers déchirés et découpés, de traits de crayons de couleurs au contours enfantins et de crayon à papier. Un gris représentant ce petit garçon qui a une vie bien tristesse par rapport à la vie mouvementée et colorée de ses camarades de classe. Il y a un effet « sfumato » que j’aime beaucoup dans ces différentes planches, un effet qui amène de la douceur, de la candeur.

J’aime beaucoup la façon dont les thèmes de cet album sont abordés que ce soit par les mots et la mise en page des illustrations. L’intégration à un groupe, l’estime de soi sont des actions peut évidentes à vivre que ce soit à l’âge adulte ou à l’âge du petit Arthur. Cet album sera l’occasion parfaite pour ouvrir le dialogue avec les enfants, pour qu’ils comprennent la tristesse et la douleur d’être mis à l’écart, et qu’on peut passer à côté d’une merveilleuse amitié en n’allant point vers l’autre.

Un album que je vous recommande!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s