Roman policier

Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

Du sang sur la Baltique

titre original : I den innersta kretsen

Autrice : Viveca Sten

trad. du suédois par Rémi Cassaigne

425 p.

Le Livre de poche, 2009

résumé Une charmante petite île où l’été bat son plein.

Au départ d’une régate, le meurtre sanglant d’un homme controversé.
Une course contre la montre au cœur d’une enquête saisissante.

Oscar Julander n’était pas un ange… Maîtresse bafouée, concurrent jaloux ou victime de ses malversations financières, la liste des suspects de son meurtre s’allonge au fur et à mesure que l’enquête progresse.

 

çacommencepar La voix féminine égrenait lentement le compte à rebours sur le canal 16 de la radio de bord : « Dix, neuf, huit… »
La mer fourmillait de bateaux.
Les grands voiliers de course aux coques rutilantes s’alignaient sur la ligne de départ à quelques encablures de Sandhamn.

cequejenaipensé Enfin de retour à Sandhamn! Depuis ma découverte de ce petit lieu de paradis suédois grâce à la plume addictive de Viveca Sten en 2017 avec Au cœur de l’été, il me tarder d’y retourner (même si grâce aux adaptations télévisuelles j’y suis allée plus récemment que sur la version papier!).

C’est beau non? Ça donne envie d’y aller? Peut-être moins quand on sait le nombre d’affaires criminelles qu’il s’y passe quand Viveca Sten est derrière le destin de ses habitants.

Thomas Andreasson, l’enquêteur de cette série de roman, doit démêler un sac de nœud : un avocat vient d’être éliminé au moment du coup d’envoi d’un régate. Assassiné proprement et simplement. Il y avait des centaines de personnes, les caméras des journalistes mais personne n’a rien vu. Qui était réellement cet avocat spécialiste des faillites ? Était-il vraiment tout blanc? Le monde de la finance et son côté juridique est complexe. Thomas pourra compter sur l’expertise de sa meilleure amie Nora, qui traverse quand à elle un ouragan au sein même de son couple après un héritage imposant.

Ce que j’apprécie dans les romans de Viveca Sten c’est qu’on a droit à des enquêtes complexes souvent liées à la personnalité secrète d’un personnage. J’aime essayer de découvrir qui agit et surtout pourquoi. Les crimes peuvent être sanglants mais l’autrice ne décrit pas les scènes de crime de façon morbide. Nous sommes dans le fait et non dans le sensationnel. Les investigations sont donc tournées vers l’humain. Et d’ailleurs, Viveca Sten n’oublie pas ses enquêteurs qui ont eux aussi droit à avoir une vie privée, une vie en dehors de l’enquête. Et que ce soit pour Thomas ou Nora, ce n’est pas forcément évident. D’ailleurs quand l’autrice passe de l’intrigue « enquête » à l’intrigue « vie personnelle », nous ne sommes pas frustrés vu qu’il se passe des choses dans les deux plans, des choses tout aussi intéressantes et prenantes.

Côté récit policier, nous avons dans ce tome une enquête qui se tourne vers les magouilles d’avocat pour gagner de l’argent, sur leurs mœurs légères et surtout leurs envies de briller en société. Plus on en a plus on en veux… Et puis il y a toujours l’élément clé : les secrets entre conjoints et amis! Cela donne un savoureux mélange surtout quand un auteur comme Viveca Sten est derrière son clavier.

Je suis fan de son univers, de ce lieu suédois qui me donne envie de voyager malgré les nombreux crimes qui s’y passent!

 

3 réflexions sur “Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

  1. Pingback: Les Nuits de la Saint-Jean de Viveca Sten | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s