Roman

Choses qu’on dit la nuit entre deux villes de Francis Dannemark

couv54065988Choses qu’on dit la nuit entre deux villes

Auteur : Francis Dannemark
100 p.
Le Castor Astral, 2006 (Millésimes)

Entre deux villes, entre deux vies, Wolf et Lena se rencontrent à l’occasion d’un mariage dont ils vont être les témoins.
Voilà de quoi faire une ou plusieurs histoires d’amour, au gré d’une conversation au bord de la mer, en hiver, quand tout le monde est ailleurs. Il n’est pas interdit d’être heureux en attendant le bonheur: c’est ce que nous suggère avec élégance ce récit tendre et émouvant.
EDIT : Cette chronique est parue sur la première version de mon blog le 3 mai 2011. Suite à la chronique de son roman paru en 2011 Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver, Francis Dannemark, l’auteur, et moi avions échangé plusieurs mails et il m’avait envoyé un exemplaire de ce roman, paru en 2006 : Choses qu’on dit la nuit entre deux villes (Le Castor Astral). Une lecture qui avait été un coup de cœur.
Je viens d’apprendre le décès de l’auteur par un article de Livres Hebdo et je tenais en repartageant ces deux chroniques lui rendre hommage. Toutes mes pensées vont vers sa famille et ses amis.
cequejenaipensé Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement l’auteur qui m’a permis de lire ce livre ! En effet, il y a quelques temps, sur ce même blog, je chroniquais le dernier roman de Francis Dannemark Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver, roman que j’ai beaucoup apprécié par sa poésie, sa culture, sa finesse…  L’auteur a lu ma chronique et laissé un commentaire. Il m’a conseillé de lire ce titre si, que je n’ai pas réussi à trouver chez moi ! Du coup, il me l’a très gentiment envoyé avec une jolie dédicace ! Encore mille mercis si vous passez encore par ici !Qu’ai-je donc pensé de ce nouveau roman ? Alors déjà il a été écrit en 1991, soit il y a vingt ans. Il a obtenu le prix franco-belge des Lycéens et le prix Charles-Pisnier pour ce roman. Mais j’ai eu la version revue et corrigée par l’auteur en 2006.

Donc on a deux personnages : Wolf et Lena . Tous les deux ne se connaissent pas mais sont les témoins d’un même mariage. Malheureusement quelques heures avant le mariage tout s’écroule ! Le mariage doit être reporté ! Ils ne se connaissent pas mais décident de rester la semaine suivante ensemble pour organiser et déplacer le mariage la semaine suivante, même lieu même heure.  Cette aventure va leur permettre de se connaître, de tisser des liens…

J’ai retrouvé dans ce roman ce qui m’avait plu dans Du train où  vont les choses…  la délicatesse et la poésie de son écriture, la finesse des descriptions et des dialogues entre les personnages (qui cette fois, après les citations dans le premier roman lu, se partage  des morceaux de musique). Il s’agit encore une fois d’une magnifique rencontre entre deux personnes faites pour que leurs chemins se croisent… J’ai ressenti comme une douceur, une tendresse pour les personnages en lisant ce livre. Je n’avais pas envie de les quitter mais envie de continuer à faire un bout de chemin avec eux…

Mille mercis encore à Francis Dannemark pour sa gentille attention qui m’est allée droit au cœur !

 

Une réflexion sur “Choses qu’on dit la nuit entre deux villes de Francis Dannemark

  1. Pingback: Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver de Francis Dannemark | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s