Roman jeunesse

Souris, Maman ! d’Emilie Chazerand

Souris, Maman !

Autrice : Emilie Chazerand

Illustratrice : Joëlle Dreidemy

220 p.

Sarbacane, 2021 (Pépix)

résuméMichel et Gina vivent ensemble et s’aiment follement. Mais, attention : ils ne sont pas mariés, ni même amoureux ! Gina, c’est la maman, et Michel, son petit garçon adoré.
Ces deux-là ne font rien l’un sans l’autre. La preuve : Michel n’est jamais allé à l’école. La vraie, avec des copains, une cour de récré et des professeurs.
Mais ça va changer. Car, Michel l’a décidé, le moment d’explorer le Monde est arrivé.
Sauf que sa maman, elle, voudrait rester avec Michel pour toujours, le suivre partout, tout le temps…
Si seulement elle pouvait rapetisser… Elle se glisserait dans la poche de Michel, ou dans son cartable, sans qu’il s’en aperçoive ! Rhâââ, comme elle voudrait être une petite souris…

çacommencepar – Michoko ! Tu sais quel jour on est ?
Ça, c’est Gina Grenadine : joie de vivre, cheveux roses et jupe tournesol. Elle venait de surgir dans la chambre minuscule et cafouilleuse de son fils de presque-dix-ans, pour lui poser une question dont elle connaissait très bien la réponse.
– Mmmgrounchpfff…, articula Michel depuis les tréfonds de sa couette motif dinosaures sous pluie de météorites tueuses.

cequejenaipensé Un nouveau Emilie Chazerand dans la collection Pépix ? Forcément j’étais au rendez- vous!
Quel régal ! Je me suis marrée de la première à la dernière page!
Des personnages farfelus, fantasques des situations croquignolesques et rocambolesques ! Une écriture vitaminée et qui se savoure ! Et des illustrations tout aussi farfelues !
Je vous ai déjà dit que je me suis régalée ? Oui ? C’est pas grave je vous le répète !!
On est clairement ici sur un roman que l’autrice s’est amusée à écrire et les lecteurs le sentent bien. Enfants comme adultes y trouveront leur plaisir et rigoleront (pas forcément pour la même chose d’ailleurs!).
Michel et sa maman Gina sont inséparables depuis toujours (en tout cas depuis presque dix ans). Gina est une maman pleine de vie, d’énergie, d’idées. Il faut arriver à la suivre ! Son fils est très débrouillard et connait quantité de choses sur la vie : du krav-maga à la maîtrise de la langue norvégienne en passant par la vannerie. Sa curiosité n’a pas de limites et il a pu la déployer en faisant école à la maison.

Mais ce jour-là, il annonce à sa mère qu’il veut aller à l’école. Car s’il y a bien une chose à laquelle il n’y connait rien c’est les enfants et les copains. Ils sortent, voient du monde, visitent, découvrent mais il n’a jamais eu de copains (sa mère ne compte pas non ?).
C’est un tremblement de terre, un tsunami, une fin du monde pour Gina !!
Mais pourquoi ? Pourquoi ?
Pourquoi aller dans un lieu si dangereux où conforme les enfants sur un même modèle, et qu’on les punit, etc. etc. Elle a beau lui lister (avec un énorme pot de peinture noire) les inconvénients de l’école, Michel n’en démord pas : il ira.
Il décide d’ailleurs de s’y rendre sur le champ et ils vont y rencontrer sa nouvelle maîtresse… bien à l’image de sa mère farfelue. Michel est sous le charme. Gina elle est plutôt très jalouse !
Et le premier jour arrive et tout ne se passe pas comme Michel l’avait prévu. Malheureusement. Et en plus ça finit par une grosse dispute entre mère et fils. Ce qui n’était jamais arrivé !
Malheureuse, Gina s’endort en pleurant sur sa tartine de confiture et se réveille dans le corps d’une souris !
Découverte, confiance, complicité, famille, amitié, prédiction, magie… il se passe beaucoup de choses dans ce roman multi-vitaminé ! Le texte rebondit, virevolte, s’amuse. Il y a de l’humour à chaque (ou presque) ligne. Le texte est bourré de jeux de mots, d’inventions linguistiques, de clins d’œil (on en parle de la traduction norvégienne de la page 23? ).
Et comme souvent dans cette collection, Émilie Chazerand forme un duo d’enfer avec l’illustratrice Joëlle Dreidemy! Leurs univers farfelues et plein d’humour se répondent toujours à merveille : la maman-souris-Gina est à croquer, la tête du poisson devin savoureuse, et je vous laisse découvrir les expressions de tous les personnages si attachants (pour la plupart!!). Comme à chaque fois, ce duo fonctionne très bien !
Bref : un régal ! (oui je sais je le redis encore une fois :  il le fallait bien pour conclure ;)) : foncez chez votre libraire ! Cette lecture est un coup de cœur pour moi !
A découvrir du même duo :

Une réflexion sur “Souris, Maman ! d’Emilie Chazerand

  1. Pingback: Retour sur le Salon Lire en poche 2021 | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s