Roman jeunesse

Violette Hurlevent et les fantômes du Jardin de Paul Martin et Jean-Baptiste Bourgois

couv14964625Violette Hurlevent et les fantômes du Jardin

Auteurs : Paul Martin et Jean-Baptiste Bourgois

464 p.

Sarbacane, 2021

résuméLe temps est venu pour Violette Hurlevent de retourner dans le Jardin Sauvage. Mais notre héroïne n’est plus la même : de très nombreuses années se sont écoulées depuis sa dernière visite, et elle est aujourd’hui une femme âgée. Cependant, il suffit qu’elle pose un pied dans ce Jardin fantastique pour qu’elle redevienne l’enfant intrépide et volontaire qu’elle était autrefois. Tant mieux, car Violette va avoir besoin de toute son énergie pour faire face à de nouvelles menaces : la Fée Roce dont les ronces paralysent le Jardin, l’inquiétant Baron qui veut asservir ses habitants, et surtout les disparitions brutales de pans entiers de cet univers, comme engloutis par le néant…
cequejenaipensé En 2019, je vous parlais d’un roman magique, poétique, riche en aventure : Violette Hurlevent et le Jardin sauvage. Le temps est passé et malgré ça, cette lecture est restée bien présente dans mes souvenirs. Une jeune fille, Violette, âgée alors de 9 ans, avait découvert un passage vers un « autre » jardin. Un jardin sauvage où le peuple vivait en harmonie avec la nature, à son rythme. Mais un danger planait. Violette était devenue la Protectrice de ce Jardin et était venu en aide à ce petit peuple fantasque.
Désormais, le temps s’est écoulée. Et la petite fille est devenue une grand-mère… La vie d’alors est bien différente de celle qui nous est conté entre ses pages. Que ce soit pour « notre » monde ou pour celui du Jardin sauvage.
La Violette grand-mère, après un grave soucis de santé est de retour dans la maison de son enfance qui a été retapé de fond en comble par son fils. Violette est nostalgique du temps passé dans cette maison et surtout dans le Jardin qui a fini par lui fermer le passage depuis des années. Elle se demande ce que devienne ses amis, son chien Pavel resté là-bas. Cette nostalgie va la pousser et à se hisser sur le rebord de sa fenêtre et a sauté… dans l’espoir de retomber dans le Jardin sauvage. Et c’est bien ce qu’il se passe ! Et elle n’est pas au bout de ses surprises en découvrant qu’elle est également redevenue la fillette de jadis, intrépide et volontaire. Et heureusement, car si le Jardin s’est réouvert à elle c’est parce qu’il a besoin d’elle. Il a à nouveau besoin de la Protectrice.
Le temps passe différemment dans le Jardin sauvage. La notion d’année, de vieillesse y est inconnue. Pourtant une temporalité existe car il s’est passé bien des événements. Certains habitants ont disparu et ont été oublié même par les membres de leur famille, des lieux ont été également effacés et un étrange Baron semble avoir de sombres desseins pour ces lieux enchanteurs.
Elle se rappela les souvenirs de ses exploits passés, quand elle avait tenu tête aux Trolls de pierre, aux arbres de la Horde Verte, aux loups du clan de Sendak, et à son jury de professeurs à l’université de Berlin.
Violette va arpenter ce monde à la fois dan la joie de retrouver ces lieux, ses sensations, ses souvenirs, ses amis et à la fois consternée, inquiète, consciente du danger qui plane.
Comme à son habitude, Violette va partir à l’aventure et endosser son costume de Protectrice. elle fera preuve de courage et d’empathie.
C’est avec tendresse et nostalgie que j’ai refermé cette ultime aventure de Violette. J’y ai retrouvé la petite fille têtue et décidée que j’avais apprécié dans le premier tome, j’ai adoré retrouvé ce Jardin magique, poétique et surprenant. Une nouvelle fois, les auteurs, Paul Martin et Jean-Baptise Bourgois, nous entraîne dans le monde enchanteur, unique en son genre. Une certaine innocence se dégage des aventures vécues dans ce Jardin et pourtant il peut s’y passer des choses dangereuses et inquiétantes.
Le temps de la lecture, nous sommes dans une bulle, comme si le temps se mettait sur pause, à l’image du temps  de ce Jardin pas comme les autres.
J’ai aimé la métaphore du roman : nos aventures de jeunesse, notre imaginaire d’alors forgent notre caractère d’adultes, nous construisent. Et ces souvenirs nous nourrissent tout au cours de notre vie. Au crépuscule de sa vie, Violette retourne à son état de jeunesse : est-ce une réalité ? un rêve ? un état dû à la maladie?…
Quoiqu’il en soit, ce livre nous transporte dans un monde magique et poétique. Vous apprécierez sans doute ces aventures rocambolesques, un peu décalées, ses personnages attachants et étonnants !

Une réflexion sur “Violette Hurlevent et les fantômes du Jardin de Paul Martin et Jean-Baptiste Bourgois

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s