Roman policier / Thriller

Kasso de Jacky Schwartzmann

couv5719802Kasso

Auteur : Jacky Scwartzmann
219 p.
Librairie générale française, 2023 (Le livre de poche, 36817)

74052442d9b7a0f024cea3a22f5a21d4b747cd9c


résumé Après des années d’absence, Jacky Toudic est de retour à Besançon pour s’occuper de sa mère malade d’Alzheimer. Les vieux souvenirs et copains resurgissent. Les vieux travers aussi. En effet Jacky ne gagne pas sa vie comme les honnêtes gens. Son métier : faire Mathieu Kassovitz. Car Jacky est son sosie parfait, et vu que Jacky est escroc, ça fait un bon combo. Depuis des années, se faisant passer pour l’acteur, il monte des arnaques très lucratives. Ce retour au bercail pourrait être l’occasion de se mettre au vert, mais c’est compter sans sa rencontre avec la volcanique Zoé, avocate aux dents longues, qui en a décidé autrement.
cequejenaipensé C’est clairement un roman vers lequel je serai aller naturellement. D’ailleurs, je crois que je n’en avais même pas entendu parler quand il est sorti en grand format aux éditions Seuil.
C’est ce que j’aime en faisant partie de prix littéraire : découvrir des romans que je n’aurai pas pris le temps normalement de découvrir.
Kasso est un roman policier qui sort de l’ordinaire. L’humour noir y est bien présent.
Kasso pour Mathieu Kassovitz. Jacky Toudic, notre antihéros, lui ressemble énormément. Et il en joue. Pas pour obtenir des faveurs de star du cinéma… mais plutôt pour extorquer de l’argent. Et son business fonctionne plutôt bien.
Jusqu’au jour où il rencontre Zoé, une brillante avocate. Sous le charme, il lui raconte son « métier ». Elle va lui proposer de voir plus grand !
Il faut aussi être capable d’affirmer des choses avec l’aplomb d’un spécialiste, et ce quel que soit le sujet. On ne sait rien, on explique tout. Or, c’est la qualité principale que requiert mon job. Ça s’appelle enfumer et ça a été inventé ici. Tout le monde le pratique, les élus, les électeurs, les flics et les serveurs. À commencer par celui qui m’a apporté mon entrecôte, tout à l’heure. Il a annoncé « Et une entrecôte à point ! ». Je lui ai fait remarquer que je l’avais demandée saignante et il m’a répondu : « Oui, voilà, c’est ça, saignante. »
Ce qu’il faut comprendre c’est qu’à Marseille la parole est magique.
On suit Jacky dans son quotidien auprès d’une mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Un quotidien qui revient cher avec cette maladie. Ses magouilles ne lui rapportent pas suffisamment alors forcément le plan de Zoé le séduit. Un dernier coup et la belle vie. Ou bien…
On est dans un roman noir, au cœur d’une intrigue originale et désopilante. L’écriture de Jacky Schwartzmann est séduisante, il nous attrape. On s’amuse de l’ingéniosité et des magouilles de Jacky, le personnage. C’est amusant mais il y a aussi un fond sérieux.
en bref Désopilant, décalé, un roman noir qui a su m’interpeller par son intrigue originale!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s