Roman policier

Dompteur d’anges de Claire Favan

Dompteur d’anges

Auteure : Claire Favan

436 p.

Pocket, 2018 (17103)

résumé On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…
Il y a quelques mois, jamais je n’aurais pensé rejouer à ce jeu tout droit sorti de mon enfance, mais il faut bien s’occuper l’esprit. et entre ce divertissement puéril ou devenir fou, mon choix est vite fait.
 
cequejenaipensé J’ai découvert Claire Favan l’année dernière grâce à son super roman Serre-moi fort que j’ai adoré et dévoré. J’avais donc hâte de me plonger dans ce roman sorti l’année dernière qui a fait énormément parler de lui.

Beaucoup d’attente et d’envie pour cette lecture donc ! Et zéro déception bien au contraire!
Les premières pages sont assez déstabilisantes d’une part parce que l’autrice utilise le présent et d’autre part parce que l’auteur passe très vite d’une période chronologique à une autre. En quelques pages elle nous raconte un fait, un événement crucial, fédérateur pour la suite, et hop on fait un bond dans le temps et on retrouve le personnage qui a évolué ou on fait la connaissance d’un autre. Une fois les bases posées, elle attaque une nouvelle partie de son intrigue.
Nous faisons ainsi la connaissance de Max Enders un jeune homme qui n’a pas été gâté par la vie :  sa mère l’a eu tôt et est morte alors qu’il avait à peine une vingtaine d’années. Débrouillard et habile de ses mains, il a monté un petite affaire de services. Il bricole chez les uns chez les autres dans son village. Un jeune garçon de 12 ans se prend d’amitié pour lui et l’aide dans différentes tâches. Quand ce dernier est retrouvé mort les soupçons se portent  inévitablement sur Max et malgré son innocence, se retrouve en prison et est condamné à perpétuité. Pendant 5 ans, ce sera un véritable enfer pour lui : il sera violé, battu, rejeté parce qu’il s’en est soi-disant pris à un enfant. Au bout de 5 ans, un autre crime a lieu et il est enfin innocenté. Et si à son entrée en prison il était innocent et c’était un gentil garçon, la prison l’a complètement transformé et il décide de se venger. Il va alors enlever plusieurs enfants. Les  enfants de ces différents tortionnaire. Ces enfants, ses anges, il va les dompter, les manipuler, les dresser à devenir des armes. L’instrument de sa vengeance. Ils vont voler, tuer, commettre l’innommable en son nom. L’un d’entre eux, Cameron, arrivera à leur fausser compagnie et à mener sa propre vie. Il deviendra policier mais – vous vous en douter – le passé va le rattraper.
Claire Favan arrive à se mettre dans la tête de ses différents personnages torturés, blessés, brisés. On a mal au cœur pour eux? Y compris pour Max. Même si ce qu’il fait est affreux et inimaginable, je n’ai pu m’empêcher d’éprouver une sorte de compassion pour lui. J’ai aimé la façon dont elle parvient à se glisser dans leurs têtes de psychopathe! L’intrigue est complexe, les personnages sont uniques et charismatiques. Claire Favan a vraiment un don pour imaginer, donner vie à des personnages blessés par la vie et qui ne peuvent s’exprimer qu’à leur propre façon.  Ce roman est percutant. Une fois qu’on a pris le rythme et qu’on a fait la connaissance avec les faits et les différents personnages, on a du mal à le lâcher. L’utilisation du présent nous implique encore plus dans cette histoire. Dans la deuxième partie, c’est une course contre la montre. La tension est palpable. On a peur pour Cameron même si il n’est pas tout blanc, on a envie qu’il s’en sorte. Au fur à mesure que les pièces du puzzle se mettent en place, que le piège se referme sur l’un ou l’autre des personnages, on a en tête une fin inévitable et pourtant, une nouvelle fois, l’autrice détourne cette fin et nous surprend !
en bref J’ai adoré ma lecture, j’avais du mal à la lâcher et j’ai hâte de découvrir le prochain Claire Favan !

2 réflexions sur “Dompteur d’anges de Claire Favan

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s