Roman policier

Surface d’Olivier Norek

Surface

Auteur : Olivier Norek

424 p.

Michel Lafon, 2019

résumé Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?

Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

çacommencepar Lancée à tombeau ouvert dans les rues de Paris, les deux types bringuebalés à l’arrière du véhicule s’acharnaient à lui faire lâcher son arme.
Du sang partout. Beaucoup trop de sang. Et son visage. Dieu, ce visage ! Un massacre…

cequejenaipensé J’ai découvert la plume d’Olivier Norek il y a peu de temps avec son roman social, Entre deux mondes. Un roman qui m’avait retourné, qui m’a marqué. C’est donc avec beaucoup d’impatience et de plaisir que j’ai ouvert ce nouveau roman. Et j’ai juste adoré! Impossible de le lâcher!
Galvanisée par la présence de son équipe à la file derrière elle, rendue invincible par la main posée sur son épaule, puisque c’était celle d’Adriel, son second, son homme de confiance, son homme tout court depuis deux ans, elle avança.
Un coup de pied dans la porte de la chambre. Une déflagration en même temps qu’une lumière vive.
On entre dans le vif du sujet dès la première ligne (cf ci dessus). De l’angoisse, du stress, du sang, de l’action, de l’urgence… On remonte quelques minutes plutôt. Les flics de la brigade des STUPS sont sur le point d’appréhender un dealer de grosse envergure. Mais l’arrestation s’est mal passée et un officier a été grièvement blessé au visage. Cet officier c’est notre héroïne : Noémie Chastain. Dévisagée, elle doit faire face à ce traumatisme et à la réaction de son entourage.
L’enfer reste toujours le regard que les autres portent sur nous. Comme un jugement. Le regard qui nous examine, celui qui nous empêche d’oser, celui qui nous freine, celui qui nous peine, celui qui nous fait nous aimer ou nous détester.
Deux mois plus tard, ces patrons l’envoient au vert, au cœur de l’Aveyron, pour un audit en vue de la fermeture du commissariat. Une bonne occasion pour se « débarrasser » de celle qu’on ne peut/veut plus regarder en face. Et c’est bien comme ça que le vie Noémie, à peine 2 mois après la fusillade. Noémie a peur, Noémie est en colère, Noémie ne s’accepte pas… Mais cette mission pourrait bien être l’occasion de « renaître ». Car elle n’est pas que ce visage transfiguré. Il y a quelqu’un de fort, de courageux sous la surface…
Le petit village d’Avalone dans lequel elle atterrit est bien loin de la vie trépidante qu’elle avait jusque là à Paris. Tout le monde se connaît. Pas de mort tragique et mystérieuse depuis des années… Bref, l’ennui… Jusqu’à ce que le passé remonte à la surface… Elle va devoir remuer la vase, bousculer les souvenirs pour élucider une sacrée affaire de disparitions d’enfants.
Noémie a un caractère bien trempée et on peut le comprendre avec l’épreuve qu’elle est en train de vivre. Je me suis quand même très vite attachée à ce personnage. C’est bien son caractère qui fait d’elle une femme diablement courageuse, combative et déterminée. Elle ne supporte pas la trahison et elle fait tout pour ne pas créer de liens avec sa nouvelle équipe. Sa nouvelle affectation va mettre à mal ses certitudes. J’ai aimé la voir renaître, sortir de sa chrysalide et de nouveau devenir maître d’elle même au fil de l’intrigue.
Elle s’adressa alors à Romain et dévia le tir.
– Valant, bateau ! Merci. Je serai dans la voiture, dit-elle en tournant les talons.
Interloqués, les deux hommes grimpèrent sur le Zodiac en silence. Massey s’installa sur un des pneumatiques, au côté de Valant.
– Pardon pour tout à l’heure, souffla Romain. Je ne sais pas ce qui lui prend. Elle est souvent lunaire, mais jamais autant. Je m’excuse pour elle.
– Pas de problème, je crois que je viens de saisir quelque chose. Ta capitaine, elle vient bien de Paris, non ? Une ancienne des Stups ?
– C’est ça, confirma le lieutenant.
– Alors je sais qui elle est. Et ne t’excuse jamais pour elle.
Côté intrigue, elle est bien amené et bien construite. On se laisse attraper dans les mailles du filet, et, personnellement, je n’ai pas pu lâcher mon livre avant d’avoir le fin mot de cette sombre histoire. Plus on avance, plus on sent que l’affaire va prendre une sale tournure mais on  ne sait pas vers où Olivier Norek veut aller. J’avais bien deviner quelques petites choses mais pas tout! Loin de là!
J’ai été prise dans l’histoire, j’ai aimé la façon d’amener les rebondissements, la psychologie et la personnalité des divers personnages. Il m’a aussi donné envie d’aller prendre un bon bol d’air en Aveyron ! Quel beau paysage! J’ai également apprécié les petits clins d’œil de l’auteur (en tout cas ceux que j’ai vu!) à certains de ces contemporains écrivains.
J’espère de tout cœur qu’on retrouvera cette belle héroïne (et ces acolytes) parce qu’elle le mérite (et nous aussi!)
en bref Le nouveau Olivier Norek est à couper le souffle! Plonger sous la surface et laisser vous porter par l’action…

Une réflexion sur “Surface d’Olivier Norek

  1. Pingback: Olivier Norek – Surface | Sin City

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s