Roman

Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

Du côté du bonheur

titre original : Somewhere Inside of Happy

Autrice : Anna McPartlin

trad. de l’anglais (Irlande) par Anne Le Bot

424 p.

Pocket, 2019 (17355)

résumé Entre ses deux boulots, ses enfants et sa mère qui perd la tête, la vie n’est pas toujours facile pour Maisie. Mais, depuis qu’elle s’est décidée à quitter son mari violent, cette Irlandaise au caractère bien trempé retrouve peu à peu le chemin du bonheur. Jusqu’au jour où son fils Jeremy disparaît mystérieusement avec son meilleur ami.
Que s’est-il passé le soir du 1er janvier ? Avec l’aide de Fred, son chevalier servant, et de Lynn, sa fidèle amie, Maisie tente de reconstituer le fil des événements. Dans ce quartier populaire des environs de Dublin, chacun affronte les coups du sort avec humour et ténacité. Mais le terrible secret qu’elle va découvrir bouleversera à jamais le cours de sa vie.
çacommencepar La salle était silencieuse, hormis le craquement des chaises, un cliquetis de source inconnue et le battement du coeur de Maisie. Crac, clic, boum, crac, clic, boum. Calme-toi, pauvre folle. Ça va aller.

cequejenaipensé Depuis ma rencontre avec la plume d’Anna McPartlin avec son fabuleux Derniers jours de Rabbit Hayes, il me tient à cœur de lire chacun de ses nouveaux romans.

Du côté du bonheur nous offre encore une nouvelle fois de vivre des émotions fortes.

Maisie jongle entre différents boulots, ses deux enfants et une mère qui perd ses repères. Elle a fuit un mari violent. Elle se débat avec ce quotidien peu évident. Malheureusement, le fragile équilibre qu’elle a construit s’effondre ce 1er janvier 1995 quand on fils aîné disparaît. Que sait-il passé?

Ton pire ennemi, Maisie, c’est toi. Personne n’est parfait. Fais de ton mieux, on ne peut pas t’en demander plus et ça fera bien l’affaire.

Elle va pouvoir compter sur sa meilleure amie et son nouvel amoureux pour essayer de comprendre ce qu’il a pu passer ce jour là, pour reconstituer les derniers jours de son fils avant sa disparition en espérant le retrouver sain et sauf.

C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé la plume sensible d’Anna McPartlin. J’y ai retrouvé l’empathie que j’aime chez elle. Elle a une véritable tendresse pour ses personnages. Et cette tendresse, elle nous la partage car au fil des pages on apprend à les découvrir, et forcément on est obligé de s’attacher à eux. Et notamment à Maisie et à Jeremy, son fils disparu.

C’est facile de juger. Plus facile que de respecter les autres et d’être honnête.

La force de ce roman c’est que l’autrice lève le voile peu à peu sur le drame qui entoure la disparition inexpliquée de Jeremy. Elle nous place un décor, l’ambiance de la famille mais surtout l’état des mentalités à cette époque en Irlande (la place de la religion, le modèle familial, les non-dits sur la sexualité et encore pleins d’autres thèmes trop liés au dénouement pour que j’en parle ici).

Une nouvelle fois, l’autrice a su me faire un véritable ascenseur émotionnelle (de la colère, de l’incompréhension, de la tendresse, de l’espoir…). J’ai une nouvelle fois pleuré avec un de ses romans tellement elle sait retranscrire l’intensité des émotions de ses personnages.

 

 

3 réflexions sur “Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s