Roman policier

Jolies filles de Robert Bryndza

Jolies filles

titre original : Last Breath

Auteur : Robert Bryndza

trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Chloé Royer

403 p.

Belfond, 2021 (Belfond noir)

résuméQuand les poubelles d’Angleterre charrient les cadavres de magnifiques jeunes femmes, torturées à mort… L’agent Erika Foster se lance dans la course au séducteur serial killer ; un thriller trouble, oppressant et addictif !
Le corps d’une ravissante jeune femme vient d’être découvert, à demi-nu et lacéré de blessures mortelles, dans une benne à ordures de la banlieue londonienne. Arrivée sur place avec son amant et ex-coéquipier, l’agent Peterson, l’inspectrice Erika Foster est sous le coup d’une double émotion : la révolte face à cette épouvantable scène de crime et la frustration. Car officiant désormais à la brigade des stup, elle n’est pas censée s’occuper de cette affaire…
Mais impossible pour la flic de rester sur la touche. Enquêtant clandestinement, Erika découvre un lien avec une autre affaire similaire, survenue quelques mois plus tôt, où la très jolie victime présentait les mêmes incisions. Autre point commun : les deux femmes étaient inscrites sur un site de dating et pensaient avoir rencontré l’homme idéal.
Comment démasquer ce prince charmant insaisissable, aux multiples profils ? Erika le sait : l’assassin a deux pas d’avance sur la police. C’est lui qui mène la danse, au rythme des cadavres.

Et quand un nouveau corps est retrouvé dans une poubelle, Erika comprend qu’elle va devoir apprendre à valser, avant de pouvoir frapper à son tour…

çacommencepar Il était 3 heures du matin. La canicule durait depuis plusieurs jours, et la puanteur du cadavre empestait toute la voiture. Malgré la climatisation poussait à fond, impossible d’y échapper. Elle décomposait à toute vitesse.

cequejenaipensé Retour d’Erika Foster dans mes lectures! Écartée de son ancienne équipe, elle se retrouve sur une scène de crimes. Touchée par ce qu’elle voit, son instinct est en alerte. Alors, elle décide d’enquêter en cachette puisqu’elle est désormais chez les stups. Elle doit gérer les complications administratives, les humeurs de sa hiérarchie et son envie de comprendre ce crime. Alors quand elle met au jour un point commun avec un autre meurtre non élucidée, elle ne peut plus s’empêcher d’en savoir plus. Elle sent qu’ils ont à faire avec un malade et qu’il ne va pas s’arrêter là. Qui peut être celui qui jette le corps de ces pauvres femmes dans des containers à ordures ?
Elle avait été si belle, même à la fin, quelques heures plus tôt, alors qu’elle le suppliait, en larmes, les cheveux gras, les vêtements souillés. Maintenant, elle n’était plus qu’une chose inerte. Son corps n’était plus d’utilité pour personne, ni pour lui ni pour elle-même.
Jolies filles est la quatrième enquête d’Erika Foster et je suis ravie de la retrouver. J’aime suivre son évolution et j’aime surtout son personnage : une femme forte, intègre, qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui n’apprécie pas l’injustice. Quand elle a une idée en tête, elle n’en démord pas. Et ces meurtres l’inquiètent. Et elle a raison. Le meurtrier semble toujours avoir un coup d’avance et c’est énervant. Il est rare dans un roman policier d’avoir assez vite la révélation de l’identité du tueur mais ici c’est le cas. Et cela sert à merveille l’intrigue. Le lecteur connaît son identité et découvre peu à peu sa perversion et sa folie. Et plus on apprend à le connaître, plus on espère qu’Erika soit sur la bonne piste. Ce personnage est vraiment angoissant !
Vous savez aussi bien que moi comment ça peut se passer. Soit il disparaît sans laisser de traces, soit il ne tue plus personne pendant un an ou deux… Soit, effectivement, il recommence, mais je ne peux pas planifier mon budget en fonction de “si” et de “peut-être”.
Robert Bryndza arrive à manipuler les mots pour leur faire dire ce qu’on a envie de lire, ce qu’on a envie de voir qu’il se passe. Et il arrive à nous surprendre en changeant les points de vue. Il maintient un rythme tendu tout au long de son récit. Et la construction ingénieuse de son roman nous tient en haleine jusqu’au bout. Le « méchant » est particulièrement bien réussi! Il est terrifiant de réalisme.
Je reviens un peu sur le personnage d’Erika : au fil des tomes on l’a vu évoluer mais surtout affirmer ses convictions et ses valeurs. Petit à petit, à force de l’ouvrir un peu trop, elle s’est fait des ennemis mais certaines personnes reconnaissent sa valeur (heureusement!!). Son passé personnel entre aussi en jeun dans ses relations présentes, notamment avec son collègue et amant James Paterson. J’espère qu’elle arrivera un jour à se laisser aller au bonheur avec lui. Et même si je l’aime beaucoup je dois reconnaître que c’est encore un personnage qui a des soucis à régler et qui a du mal à se confier auprès des personnes de son entourage! Allez encore un petit effort Erika! Tu peux le faire!!
J‘attends désormais la prochaine enquête d’Erika !
en bref Nouvelle enquête d’Erika Foster : on apprend l’identité du tuteur avant elle et on espère que son enquête avance vite pour arrêter ce fou !

6 réflexions sur “Jolies filles de Robert Bryndza

  1. Pingback: Concours 11 ans : les éditions Belfond | Les Lectures d'Azilis

Répondre à Xander Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s