Roman

Les Lendemains de Mélissa Da Costa

9791035405816-001-TLes Lendemains

Autrice : Mélissa Da Costa

Lu par Ariane Brousse

9h19

Audiolib, 2021
Albin Michel, 2020

 

résumé Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, Amande s’attelle à redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s’ouvrir à des rencontres uniques. Et chaque lendemain redevient une promesse d’avenir.

 cequejenaipenséIl y a quelques mois à peine je découvrais l’univers et la plume de Mélissa da Costa avec le merveilleux Tout le bleu du ciel pour qui j’avais eu un coup de cœur. Mon coup de cœur pour l’autrice persiste et signe avec cette nouvelle lecture : Les Lendemains.

Un soir, un drame et Amande a tout perdu. Elle ne savait pas qu’on pouvait autant souffrir. Autant être meurtrie.  Elle a alors besoin de quitter Lyon, de s’éloigner de sa vie d’avant, des souvenirs qui la percutent. Alors, elle prend un congé sans solde, loue une maison isolée au cœur de l’Auvergne, et s’y enferme. Pendant plusieurs semaines, elle se referme sur elle, vit dans le noir, pleure, dort, agit par mécanisme, survit comme elle peut. L’extérieur, la lumière naturelle est une agression pour elle.

J’ai laissé entrer un papillon. C’était une erreur. Je voulais simplement laisser entrer un rayon de soleil. Un seul. J’ai entrouvert les volets qui ont grincé d’un air lugubre et le papillon s’est glissé dans ma salle à vivre, sans crier gare. … Un papillon, c’est beaucoup trop de vie d’un coup.

En rangeant et nettoyant de fond en comble cette maison, elle va tomber sur de vieux carnets et calendriers annotés par Mme Hugues l’ancienne occupante des lieux. Elle y notait des recettes, des pensées et surtout tout pleins d’indications pour prendre son de son jardin. Amande n’y connaît rien mais ces calendriers l’appellent, lui susurrent de faire confiance en ces mots, de se faire confiance. Un jour, elle se lance. Elle remonte ses manches, va dans le jardin, puis dans des jardineries… Elle va faire renaitre ce jardin à l’abandon. Au fil des saisons, les fleurs vont renaître, les légumes sortent de terre. Ses premières mâches, ses premiers choux… Le jardin n’est pas le seul à reprendre vie, à guérir.

Quand elle commence à sortir de son isolement, de son désespoir, elle pourra compter sur des soutiens inattendus comme Julie, la fille de Mme Hughes (pour les autres je vous laisse découvrir). Elle qui était une citadine va s’impliquer dans cette nouvelle vie rurale. Le contact de la nature, des végétaux va réveiller son âme de créatrice.

Je suis totalement tombée sous le charme d’Amande et de sa petite maison. Et même si elle s’est retrouvé là par un drame difficilement imaginable, cette vie au rythme de la nature m’a fait rêver. Elle prend le temps de s’écouter, de panser ses plaies, de réapprendre le quotidien.

Je crois qu’au fond, c’est à cela qu’on mesure l’amour que l’on porte à quelqu’un… à la foule de détails insignifiants qu’on collectionne précieusement sur lui.

Au fil des pages, on la voit s’éveiller, aller mieux même si elle prend conscience plus tardivement que nous. C’est dur et c’est totalement logique qu’elle ait besoin de ce temps. J’ai aimé la suivre. J’ai apprécié sa personnalité, son envie de s’oublier dans une nouvelle activité. J’ai aimé Julie qui est d’une rare fraîcheur et spontanéité.

Mélissa Da Costa nous propose une nouvelle fois l’histoire d’une vie brisée, d’une personne jeune a qui l’avenir souriait mais que le destin a préféré obscurcir. Les lendemains deviennent incertains, sans perspective, sans saveur. Et malgré le drame, la vie continue, prend un autre chemin, une autre voie vers un possible bonheur. Elle parle de son héroïne avec beaucoup de tendresse, avec un regard prévenant,

Amande est campée par Ariane Brousse dans la version Audiolib. Sa voix douce, apaisante va à merveille à la personnalité de l’héroïne. Elle partage avec elle sa douceur et nous transmet ses différentes émotions. C’était la première fois que j’écoutais un roman audio lu par cette actrice et sa voix m’a énormément plu. J’espère que j’aurai de nouveau l’occasion de l’écouter.

coup de coeur

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s