Roman "jeunes adultes"

L’Autre soeur de Cylin Busby

L’Autre soeur

titre original : The Stranger game

Autrice : Cylin Busby

trad. de l’américain par Sarah Dali

274 p.

Milan, 2018

résuméQuand la sœur aînée de Nico, Sarah, disparaît mystérieusement, sa famille est dévastée. Quatre années ont passé, et chacun a commencé à faire son deuil. Jusqu’au jour où elle réapparaît… Amnésique, mais vivante. Pareille et différente. Au fil des jours et des semaines, Nico en vient à se demander s’il ne s’agit pas d’une imposture. Comment réagir si c’est le cas ?

çacommencepar Ma sœur était morte, je le savais. Je le sentais dans mon corps, jusque dans mes os. Après tout, c’étaient aussi un peu les siens.

 

cequejenaipensé Souvent les auteurs se servent comme point de départ de leur roman de faits divers. Ici, Cylin Busby s’est inspiré de l’histoire de Nicholas Barclay, un garçon texan disaru en 1994 à l’âge de treize ans, et du jeune homme qui, trois ans plus tard, s’est insinué dans la famille Barclay en se faisant passer pour lui.

Les thèmes des retrouvailles après une longue disparition sont souvent choisis. Ainsi, dernièrement j’ai pu lire Emmy et Oliver de Robin Benway et  ou encore plus récemment Serre-moi fort de Claire Favan. Ce dernier est d’ailleurs très proche de l’intrigue de ce nouveau roman. Lors de ma lecture j’y ai souvent pensé. Mais cela n’a en rien gâché mon plaisir car l’intrigue et la construction du récit savent tenir en haleine et nous surprendre.

Depuis quatre ans Nico et sa famille doivent vivre avec la douleur de la disparition de leur fille, Sarah. Cette dernière a semble-t-il fugué et depuis plus aucune trace d’elle. Depuis des années, ils vivent au rythme des fausses alertes, des identifications de cadavres… Angoisse, peur de l’oubli, ressentiment… Nico est partagé car entre sa sœur et elle c’était loin d’être le grand amour. Sarah était une garce, méchante et blessante avec sa soeur. Nico, au fond d’elle, est persuadé que sa sœur ne reviendra pas. Et puis, enfin, un dernier coup de fil. Une jeune fille déclare être Sarah Morris. La stupeur est vite remplacée par la joie. Puis les retrouvailles et le retour à la maison. Il faut se réhabituer à la présence de Sarah. Elle est revenue différente, marquée par sa disparition. La jeune femme est amnésique. elle n’a que quelques bribes de son passé avec sa famille qui refont surface par à coups. Mais rien à propos de ces quatre dernières années. Seuls les marques sur son corps, sa maigreur semblent témoigner des souffrances endurées.

Nico, elle, est plus en retrait. Sa sœur est si différente. Physiquement mais aussi moralement. Déjà elle est douce, gentille et prévenante avec Nico… Mais peut-être est-ce normal après tout ? après tout ce qu’elle a pu vivre…

Et puis on lui répète qu’il faut réapprendre à se connaître, être patient. Et puis, une sœur sympa c’est quand même appréciable.

Ce fut une lecture prenante. Les pages se tournent toutes seules grâce à une construction ingénieuse en deux temps. Il y a les chapitres au présent qui concerne l’intrigue principale, puis des chapitres concernant la captivité de Sarah écrits dans une police différente afin de bien distinguer les deux temps. Ainsi, nous en saurons plus sur Sarah et sur ce qui lui est arrivé que sa famille elle-même. On a envie que le voile sur la personnalité de Sarah se lève. Qu’on sache si c’est bien elle ou pas ? Et si ce n’est pas elle comment tout ça finira? et à la fin… on ne peut s’empêcher de se questionner sur le bien et le mal, sur ce que nous dans de tels circonstances nous aurions fait ou pas.

Beaucoup d’empathie pour les personnages de ce roman. Que ce soit pour le père qui ne sait plus où est sa place, pour la mère qui couve un peu beaucoup Sarah au détriment de Nico qu’elle compte aussi évidement, pour Paula et Max, les anciens amis de Sarah, et évidemment pour Nico, son mal-être vis-à-vis du harcèlement qu’elle a vécu par sa soeur, sur le fait qu’on l’oublie un peu dans toute cette histoire, puis son rapprochement inattendu avec Sarah. J’ai apprécié toute cette galerie de personnages et la sensibilité qui s’en dégage. L’évolution de leur personnalité. La tournure prise par l’intrigue. Alors bien sûr, certains événements semblent évident et sans surprise mais l’autrice a su y insérer une juste de dose d’incertitude qui donne toujours plus envie de tourner les pages.

 

en bref Une ambiance psychologique bien dessinée, des personnages sensibles. Une lecture efficace!

 

2 réflexions sur “L’Autre soeur de Cylin Busby

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s