Roman jeunesse

Hanté : Mon beau grimoire

couv65729441Hanté : mon beau grimoire

Auteur : Chrysostome Gourio

118 p.

Casterman, 2021

résumé Une jeune fille harcelée qui se voit proposer des pouvoirs maléfiques… pire que vos pires cauchemars !
Sorcière, Sorcière, surveille tes arrières… Parce qu’elle habite une maison au milieu du cimetière, Perséphone est harcelée par trois garçons, sans cesse. Sorcière, Sorcière… Jusqu’au jour où une vieille femme vient rôder entre les tombes et lui propose de sombres pouvoirs. Et si la jeune fille en profitait pour se venger ?

cequejenaipenséUn roman parfait pour vos prochaines lectures sur le thème d’Halloween. Ou un roman simplement parfait si vous aimez frissonner pendant vos lectures !

Perséphone est discrète. Elle n’a pas beaucoup d’amis. Elle vit avec son père, croquemort, au cœur du cimetière de leur ville. Elle est devenue la cible parfaite pour trois idiots de son collège. Tous les jours, ils l’attendent puis la harcèlent : Sorcière, sorcière…

Jour après jour, elle subit, ne dit rien,… Ils lui font peur. Et elle se sent de plus en plus seule face à leur insistance. Ok elle est rousse, ok elle vit dans un cimetière mais est-ce suffisant pour la traiter de sorcière ? Perséphone ne dit rien, n’arrive pas à se défendre, ni à se confier à sa meilleure amie.

Un jour, dans le cimetière, elle va croiser une étrange vieille femme. Inquiétante. Mystérieuse. Elle lui propose un pacte pour se libérer de ces garçons. Un pacte ? Le danger est là. Perséphone va-t-elle succomber à la tentation ?

A partir de cette rencontre, le roman change d’ambiance. Les premières pages commencent comme un roman classique, abordant la détresse d’une jeune ado. Et puis, le roman change de registre, passant dans le fantastique et dans le roman d’horreur. Car cette femme est bien une sorcière et ses pouvoirs sont véritablement maléfiques, prenant sa source dans une alliance avec un être maléfique ancestrale.
Noirceur, peur, danger, horreur résument bien la fin du roman. Perséphone succombe à la noirceur de son âme tout en aillant conscience qu’elle va trop loin.

Tétanisée, la jeune fille fixe l’arbre qui craque dans un bruit terrifiant. Puis les flammes emportent les dernières feuilles mortes accrochées aux branches et le chêne s’effondre.
Au loin, elle entend un rire. Infernal. Epouvantable. Une victoire. Et elle perçoit, dans les nuées, une silhouette sombre qui écarte les bras en signe de bienvenue. 

J’ai beaucoup aimé l’ambiance inquiétante et sombre de ce roman. Il met en exergue la détresse d’une ado et la question de savoir jusqu’où on peut aller quand on souffre et qu’on a peur. Il paraît que nous avons tous un côté sombre, et si c’était vrai ?

Après le terrifiant Wendigo et un Rufus le fantôme décalé, Chrysostome Gourio s’amuse une nouvelle fois avec les émotions de son lectorat : prêt à trembler et à sursauter ?

Conseillé à partir de 12 ans, ce roman est parfait pour les jeunes lecteurs qui aiment avoir peur avec leurs lectures !
Hanté est une collection des éditions Casterman qui comprend déjà 8 titres de plusieurs auteurs différents : Rolland Auda, Rachel Corenblit, Thibault Vermot, Amélie Antoine, Sarah Cohen-Scali, Anaïs Vachez, Benoît Malewicz. Une très bonne alternative à la collection plébiscitée depuis des années Chair de poule : avec des auteurs d’un tel acabit pourquoi se priver ?

 

Une réflexion sur “Hanté : Mon beau grimoire

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #515# | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s