Documentaires

Chifan ! Manger en Chine de Nicolas Jolivot

Chifan ! Manger en Chine
Carnet de voyage

Auteur : Nicolas Jolivot

124 p.

HongFei, 2020
Dès 13 ans

résumé On se garde d’importuner un homme en train de manger, comme on s’abstient de déranger un empereur. Ce dicton dit toute l’importance qu’attachent les Chinois au fait de se nourrir : une passion chaque jour renouvelée dans une sorte de dévotion et toujours dans la bonne humeur. Nicolas Jolivot croque à cœur joie ce spectacle permanent. Des métropoles côtières jusqu’au Yunnan profond, il approche ceux qui cuisinent, vendent ou servent la nourriture, et tous ceux qui la mangent.
Au fil des pages, le lecteur découvre des personnages qui, dévoreurs ou cordons-bleus, seuls ou en banquet, sont unis par ce même lien qu’est le plaisir de manger. A sa manière l’auteur est sociologue et son regard nous éclaire sur les réalités organisatrices de la société chinoise. Car incontestablement, en Chine, c’est aussi en mangeant qu’on fait société.

 

 

cequejenaipensé Après un voyage au Japon puis dans au bord de la Baltique, je suis repartie en voyage avec Nicolas Jolivot. Mais cette fois-ci, le voyage sera culinaire. Le voyageur insatiable qu’il est parcours le monde à la découverte de paysage et de cultures différentes. Et la culture passe aussi par l’alimentation locale. Dans Chifan!, il nous invite à la découverte des mets chinois.

L’alimentation en Chine est un réel art de vivre. Très vite, le constat est qu’on peut trouver à manger partout et à n’importe quelle heure. Entre les petits restaurants et les vendeurs des rues, toutes les papilles peuvent trouver leurs bonheurs. Les spécialités sont variées et souvent surprenantes : des tang-hulu (brochettes d’azeroles glacées au sucre), bâton de riz tiède ou plus exotiques des larves d’insectes ! Les passants peuvent se laisser aller à leur gourmandises et à leurs curiosités culinaires.
Nicolas Jolivot trace ici un portrait joyeux et souvent humoristique d’un pays pleins de vie. On y découvre des habitudes ancestrales, des savoir-faire uniques, des recettes locales, une convivialité qu’il a pu ressentir un peu partout dans le pays (en fin d’ouvrage, il nous propose une carte localisant tous les lieux visités et cités dans son carnet de voyage).

Avec un vocabulaire accessible et sa pointe d’humour, Nicolas Jolivot nous entraîne dans la découvertes des pratiques culinaires de la Chine d’aujourd’hui, des pratiques qui évoluent et s’adaptent à la modernité (à la façon chinoise).  J’ai aimé découvrir le pays de cette façon originale. Il m’a donné parfois envie de découvrir certains plats et d’éviter certains autres. Ses illustrations à l’encre et au stylo sont simples et teintées de malices, donnent une ambiance toute particulière à ce carnet de voyage atypique.

Un album documentaire très intéressant et enrichissant, réalisé par le carnettiste au fil de ses onze séjours en Chine sur une période de treize ans.

 

 

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s