Documentaires

Vers la beauté, toujours ! de Pascal Dessaint

Vers la beauté, toujours !

Auteur : Pascal Dessaint

134 p.

Salamandre, 2020 (Marcher avec)

résumé
Auteur de polars naturalistes, Pascal Dessaint nous invite à partager ses marches dans la nature, de l’excursion hors des sentiers battus jusqu’au périple en montagne. Observateur malicieux, il livre avec humour sa philosophie hédoniste et contemplative de la randonnée, et son émerveillement devant une nature toujours belle et parfois rebelle.

« A la fierté d’atteindre un sommet quand bien même je me priverais d’une vue grandiose, je privilégierai toujours le moment peut-être moins spectaculaire mais plus rare.
Les instants magiques, ces azurés parmi les bouses de vache, ce merle de roche dans les éboulis, ce circaète Jean-le-Blanc au nid, valent tous les panoramas du monde. La montagne ne bougera pas, on pourra toujours y revenir, d’ailleurs la météo nous y contraint parfois. La rencontre avec un animal, elle, ne se représentera peut-être plus jamais. — Si nous tardons, nous n’arriverons pas là-haut, tu sais ? Là haut, c’est beau ! — Eh bien, si nous n’y parvenons pas, si nous ne voyons pas le beau paysage, nous le rêverons ! Ce n’est pas déjà beau, ici ? On n’est pas déjà heureux, là ? Diable, je ne marche pas comme un bourrin.
Je marche, l’âme philosophe ! « 

 

cequejenaipensé On connaît souvent Pascal Dessaint pour ses très nombreux romans policiers, romans qui ont souvent en point commun le thème de la nature. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est que c’est un marcheur. Il aime partir marcher  en plein cœur de la nature, l’observer, la contempler, la savourer, à sa façon.

C’est donc tout naturellement que sa passion et lui-même ont trouvé leur place dans la jolie collection « Marcher avec » aux éditions de la Salamandre. Dans cette même collection, on peut déjà y trouver  Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours de Marie Dorin où la sportive de haut niveau évoque son rapport avec la marche. On y trouvera à l’automne prochain L’univers sous mes pieds de Blandine Puchet ainsi que Marcheur par nature d’Olivier Bleys. Lancée en 2019, la collection « Marcher » avec propose de cheminer aux cotés de personnalités de la littérature, de l’écologie, du sport… Chaque auteur confie son rapport intime à la marche, les émotions qu’elle lui procure, ses voyages intérieurs, sa philosophie de la randonnée, ses prises de conscience et ses réflexions sur la nature (source : site internet de La Salamandre).

Je marche parce que j’ai de l’espoir. Je marche avec espoir plutôt. Je marche parce que ça me semble encore un motif d’espérer. Je marche parce que ça me permet de côtoyer une nature qui est encore sauvage. A certains endroits, ainsi, je ne peux céder au complet désespoir, penser que tout est en grande part fichu. Je chasse de mon esprit les océans de plastique, les forêts incendiées, les catastrophes industrielles, les espèces qui s’éteignent.

Aimant moi-même bien marcher au cœur de la nature (mais pas au même niveau que l’auteur… loin de là!!), j’étais curieuse de découvrir cette collection avec ce titre. Me voilà donc parti pour une longue et belle randonnée aux côtés de Pascal Dessaint, prête à affronter les plus beaux chemins de montagne. Il nous raconte comment il aime partir à l’aventure, profiter de chaque moment, ce qu’il emporte dans son sac à dos (les pauses repas sont plutôt gastronomiques!). Il partage avec nous les moments magiques qu’il a pu vivre depuis qu’il est un marcheur (l’observation d’un nid de circaète Jean-le-blanc, les paysages à couper le souffle…).

Il nous explique ce qu’est la marche pour lui. On est tous des marcheurs par définition puisque nous avons deux jambes mais pour lui il y a marcheur et marcheur! Il s’amuse avec nostalgie de croiser les touristes mal équipées qui lui rappellent ses débuts de marcheurs (en tongs dans la montagne ? insouciance? inconscience?). Évoquer la marche va pour lui de pair d’évoquer son amour pour la nature, pour sa protection. Il est conscient de ne pas être parfait mais il fait de son mieux, tire des leçons pour réduire son impact au maximum.

Des Alpes au Pyrénées, il partage avec passion ses émotions, ses expériences entre amis et en famille, nous parle des combats locaux (pour ou contre l’ours par exemple…).
On ressort de ce livre avec une envie : celle d’aller marcher, et d’observer la nature comme le fait Pascal Dessaint avec curiosité et respect.
On ressort de ce livre avec une certitude : l’auteur est un amoureux de la nature et il sait bien nous le transmettre ici.

D’ailleurs, je ne peux m’empêcher de penser que la vidéo capturée récemment en Haute-Garonne par un père et ses fils montrant une ourse et ses trois petits a du énormément plaire à l’auteur amoureux de la montagne, de sa flore et de sa faune. Et comme moi et cette famille, avoir pleins d’étoiles dans les yeux de voir ces beaux plantigrades évolués librement.

Une réflexion sur “Vers la beauté, toujours ! de Pascal Dessaint

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #456# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s